Tidiane Soumah opposé au DG de la SOBRAGUI : ‘’s’il gagne dans ce combat, je renonce à mon statut de Guinéen’’

Au cours d’une conférence qu’il a animée, ce mercredi, le PDG des productions Tidiane World Music (TWM), Tidiane Soumah s’est exprimé sur le différend qui oppose actuellement sa structure à la SOBRAGUI. Un divorce survenu selon le patron des productions Tidiane World Music par le non-respect d’un contrat établi.

Selon l’opérateur culturel, la Société des Brasseries de Guinée (SOBRAGUI) lui doit une somme de 100 millions de nos francs suite à une entente scellée entre les deux entreprises pour les concerts du célèbre artiste malien Salif Keita qui se sont tenus les 30 et 31 mars derniers respectivement à l’hôtel Palm-Camayenne et au Palais du peuple de Conakry.

« J’ai demandé à la SOBRAGUI de s’acquitter de son paiement vis-à-vis du concert de Salif Keita, elle me doit 100 millions. Ce n’est pas le principe de l’argent, sinon le concert a couté un milliard deux cents millions. Donc, ce n’est pas l’argent mais c’est le principe de respect de son prochain. Et je vais inviter la SOBRAGUI à nous considérer comme un partenaire, nous (TWM) ne sommes pas des employés de la SOBRAGUI, nous sommes des partenaires de la SOBRAGUI à part égale », a expliqué Tidiane Soumah.

Et d’ajouter : « si nous avons fait de la publicité télé, radio et affiche devant tout le monde, cela a un coup et la SOBRAGUI connaît qu’il y a un montant à payer. S’il y a des discordes entre la direction générale de la SOBRAGUI et sa direction commerciale, nous on ne doit pas être victimes. On est Tidiane Word Music et on n’est pas une section de la SOBRAGUI, donc on veut qu’il y ait du respect. Nous on s’est acquittés de notre part du contrat, eux ils ne peuvent pas attendre le jour du concert pour venir dire qu’ils se retirent, non je suis désolé. On a fini de défendre notre publicité cela s’appelle à être réglée ».

Parlant de la menace du DG de la SOBRAGUI de le poursuivre en justice pour diffamation, le patron des productions Tidiane Word Music a fait savoir que « s’il gagne contre moi dans ce combat, je démissionne de mon statut de guinéen. Il a dit qu’il a déjà mis les journalistes en prison, cela veut dire qu’il peut mettre aussi Tidiane en prison. Si jamais demain la SOBRAGUI veut aller sur l’angle judiciaire, on est prêt. Mon avocat m’a dit : Tidiane, vas voir les marabouts, vas voir les imams et prie qu’il aille à la justice, parce que si jamais il va là-bas on va peut-être mourir de faim mais on va se battre, parce que là c’est une foutaise (…). J’ai dit à mon avocat deux choses, que j’ai déjà demandé qu’on me prévoit une place dans le cimetière de Cameroun et que si jamais c’est lui qui gagne sur moi en Guinée je démissionne de mon statut de Guinéen ».

Par ailleurs, Tidiane Soumah demande à la SOBRAGUI de revenir à des bons sentiments. « J’ai fait ma part et je leur demande de faire leur part. Et que s’ils décident de ne pas continuer avec nous on accepte, d’ailleurs j’ai fait un courrier ce matin que j’ai envoyé à la SOBRAGUI leur disant que j’accepte la résiliation de notre entente, parce que ça me donne la liberté de travailler avec d’autres brasseries ou d’autres sponsors ».

Elisa Camara

+224654957322

Commentaires

commentaires




One thought on “Tidiane Soumah opposé au DG de la SOBRAGUI : ‘’s’il gagne dans ce combat, je renonce à mon statut de Guinéen’’

Laisser un commentaire