Connect with us

Societé

TPI de Mamou : 23 manifestants du FNDC condamnés et 19 autres relaxés

Published

on

Le tribunal de première instance de Mamou a rendu son verdict ce lundi 21 octobre, dans l’affaire du ministère publique contre les jeunes manifestants suite à l’appel à manifester de l’antenne régionale du FNDC de Mamou.

Ils sont au total, 42 prévenus dont 6 filles et femmes poursuivis pour « participation délictueuse à un attroupement, destruction de biens publics, occupation illégale de la voie publique ». Dans son  verdict, le président du tribunal, Abdoulaye Conté a relaxé 19 personnes pour des fins de non poursuite et a condamné 21 personnes à 6 mois d’emprisonnement assorti de sursis et une amande de 500 mille fg chacun et deux autres prévenus à une année de prison assorti de sursis et une amande de 500 mille fg chacun.

Une décision qui a réconforté le procureur qui a représenté la partie civile. « En ma qualité de poursuivant, mes sentiments sont les meilleurs parce qu’il y’a eu un certain nombre de prévenus qui ont été condamnés à des peines d’emprisonnement assortis. Mon objectif est déjà atteint », a déclaré Elhadj Sidiki Camara.

De son côté, l’avocat de la défense dit n’est pas être d’accord avec la décision et compte interjeter appel. « Je ne suis pas d’accord avec la décision. Donc, je relève appel maintenant là de la décision. La Cour d’Appel va corriger. Nous, nous estimons que nos clients non rien fait », affirme Me Paule Lagart Belomou.

Il faut rappeler que certains responsables du FNDC sont toujours détenus dans la ville carrefour alors que la date de leur procès n’est pas encore fixée. Sur la question, le procureur El-hadj Sidiki Camara nous confie que leurs dossiers sont toujours dans les mains des juges d’instruction. »

Tidiane Diallo, correspond régional à Labé

+224 620 44 35 83

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités