Passy Condé, transfuge du RPG Arc-en-ciel

Transfuge du RPG Arc-en-ciel, Passy Condé dément Damantang et charge le ministre de la Défense sur une affaire de brigade secrète (Vidéo)

L’adhésion de certains jeunes déserteurs du RPG Arc-en-ciel à l’UFDG continue de susciter des débats. Certains responsables  du RPG Arc-en-ciel avaient démenti l’appartenance de ces jeunes réunis au sein  de l’Association des jeunes pour la paix et l’unité nationale (AJEPUNA) au mouvement de soutien WOURAC, Woula pour la réélection d’Alpha Condé.

Lors d’un entretien qu’il a accordé à MEDIAGUINEE, Passy Condé, président de l’AJEPUNA, a indiqué qu’ils étaient bien du WOURAC, puisqu’ils ont travaillé pour ce mouvement.

« Dire que nous n’appartenons pas à WOURAC ou qu’on a jamais appartenu à ce mouvement, mais c’est un faux débat. C’est vrai ils ont organisé des formations pour les jeunes mais nous avons des ordres de mission. Ceux-ci attestent qu’on a travaillé pour WOURAC », a-t-il délcaré, avant de répondre à certains propos attribués au ministre Albert Damantang Camara : «  M. Nabé (le responsable du mouvement WOURAC, ndlr) a dit que le ministre porte-parole du gouvernement, Albert Damantang Camara, lui a demandé de venir éclaircir cette situation, c’est-à-dire de notre départ du WOURAC. Mais ces propos d’Alpbert Damantang ne sont pas dignes d’un ministre de la République. Il n’est pas ministre d’un mouvement de soutien, ni d’une ethnie, à plus forte raison ministre d’un parti politique. »

Badge

Passy Condé révèle ensuite qu’il y a au sein du RPG Arc-en-ciel une brigade qui était composée de 25 sections, réduite actuellement à 5 sections afin d’être plus forte. « Nous étions membre d’une brigade de contre-manifestants. Quand il y a des manifestations, on venait enlever les barricades érigées par les manifestants.  Mais le nombre des jeunes n’a pas diminué. C’est juste une compression des sections qu’ils ont faite », a-t-il précisé, ajoutant que chaque brigadier devait payer son badge à 15.000 GNF. Le ministre de la Défense serait celui qui parrainait cette brigade chargée de faire des contre-manifestations : « On nous a fait croire même que le ministre de la Défense, Mohamed Diané, est le parrain de cette brigade. J’ai même eu la chance de le rencontrer pour la première fois au siège du RPG Arc-en-ciel quand il est venu s’entretenir avec nous. Il nous a encouragés. »

Passy Condé promet de faire d’autres révélations sur le RPG Arc-en-ciel.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




2 thoughts on “Transfuge du RPG Arc-en-ciel, Passy Condé dément Damantang et charge le ministre de la Défense sur une affaire de brigade secrète (Vidéo)

  1. pecos

    Vraiment je ne sais pas qu’est-ce que ce chimpanzé cherche finalement. Ça se voit qu’il n’est pas à l’aise à l’UFDG.Un chercheur de poste, un frustré, un manipulé. Il est tellement vilain ce Passy Condé que les mots me manquent pour le décrire.Le RPG ne va jamais se laisser distraire.

  2. Bangoura

    Un parti politique,c’est comme un train avec des passagers donc á chaque gare,certains passagers descendent et d’autres montent mais cela n’empeche guère le train de continuer.La presse guinéenne n’a rien á proposer aux lecteurs sauf des futilités.Ce qui se passe actuellement au sein du RPG-Arc-en-ciel est l’oeuvre des cadres opportunistes qui manipulent certains militants sans conviction et meme certains soi-disant militants parce qu’ils(les cadres opportunistes) n’ont pas été nommés á des hauts postes au sein de l’administration,c’est tout

Laisser un commentaire