Tribunal de Dixinn : le général Baffoé poursuivi par le chef de file de l’opposition

C’est un dossier qui date de 2015 que le tribunal de première instance de Dixinn a ouvert ce mardi 22 mai.

Le commandant des unités d’intervention et de sécurité est poursuivi par le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo pour menaces, injures publiques, abus d’autorité et violation de domicile.

Tout est parti d’une manifestation organisée par l’opposition républicaine pour protester contre le chronogramme des élections communales en juin 2015. La commission électorale nationale indépendante (CENI) avait programmé la présidentielle avant les communales alors que Cellou Dalein et ses pairs demandaient l’organisation des communales avant la présidentielle.

Le général Baffoé qui était à l’époque colonel, avait quadrillé le domicile du président de l’UFDG pour l’empêcher de sortir manifester.

Le Général Bafoué qui a répondu à la convocation de la justice ce mardi, a demandé le renvoi à cause de l’absence de son avocat. Une demande acceptée par les différentes parties et le juge a renvoyé le procès au 26 juin prochain.

Me Salifou Béavogui qui défend Cellou Dalein Diallo dans cette affaire, a tenu à préciser les circonstances dans lesquelles les faits se sont déroulés.

« Les faits remontent au jeudi 5 mai 2015 lorsque l’opposition républicaine avait organisé une marche de protestation pacifique contre le calendrier électoral qui avait été publié par la CENI. Suite à cette manifestation, aux environs de 6 heures du matin, le domicile du président de l’UFDG, Mamadou Cellou Dalein Diallo, a été pris d’assaut par un groupe d’hommes en uniforme jusqu’à 19 heures. Durant ce temps, le domicile avait été systématiquement encerclé et personne n’avait le droit de sortir ni d’entrer. Des menaces ont été proférées, des injures publiques sur les personnes présentes au domicile y compris le chef de file de l’opposition », a précisé Me Salifou Béavogui.

Le général Baffoé est souvent accusé d’être répressif lors des manifestations de l’opposition. Il a toujours été présent sur le terrain pour encadrer les manifestations quand elles sont autorisées ou pour les réprimer quand elles sont interdites.

Thierno Sadou Diallo

(+224) 626 65 65 39

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




One thought on “Tribunal de Dixinn : le général Baffoé poursuivi par le chef de file de l’opposition

  1. Denise

    Moi j’aime bcp ce général car s’il y avait bcp comme lui, il n’y aurait plus ces pagailles de l’opposition. Bravo

Laisser un commentaire