Connect with us

Tribune

[Tribune] Guinée : Cap sur une Jeunesse qui s’assombrit sur la toile

Published

on

Ce pays qui nous ressemble tous est une partie de chacun de nous et chacun de nous est une partie de lui. Mais les lamentations d’une jeunesse qui dessine un cheval avec des nageoires, un coq avec des cornes et qui fait de même de la démocratie avec des prisons de la parole et des expéditions punitives de l’intention sont d’une inquiétude sans commune mesure.

Des juges de bronze spécialistes des pendaisons des noms qui se frayent le chemin de la grandeur. Ils humilient, caricaturent, noircissent, injurient et jettent en pâture leurs semblables qui se démarquent et aimeraient à n’importe quel prix les voir en excréments dans les W.C. Des idées et actes rétrogrades qui n’ont rien à voir avec la défense de nos traditions pullulent et polluent la toile qui est devenue sans aucune exagération l’abri d’une légion de fans de l’imbécilité et du narcissisme qui ne pouvaient s’exprimer que devant leur miroir et dans les maquis  où le plus souvent, comme dirait l’autre, on leur cassait la gueule à chaque offense à la dignité et à l’intégrité d’une victime innocente.

Beaucoup trop de Robins des bois qui ont appris tout en même temps s’activent et veuillent imposer leur maturité, intelligence et intellectualisme à de victimes innocentes dont le crime serait de n’avoir le recul nécessaire pour appréhender ou juger une situation pour prendre la décision qui s’impose mais aussi parce qu’elles aiment bien leur liberté d’expression et adorent ce qu’elles disent, qui le plus souvent d’ailleurs loin de la bêtise subsiste de lumières.

Ma douleur de jeune reste inconsolable face à ce spectacle triste remplit de déshumanisation. Sans doute nous parleront-ils d’évolution et de civisme si ce n’est de civilisation (par le langage ignorant) pendant qu’ils enterrent le débat démocratique sans remords. Aucune discipline, aucun respect encore moins de l’humilité qui se trouve être un luxe pour eux.
La surexcitation de cette jeunesse sur le net prouve l’échec de l’appréhension par notre société des réseaux sociaux et le manque de sensibilisation sur les conséquences de leurs méfaits. Heureusement, avec ce niveau plus bas que terre, la majorité de cette sensible couche juvénile n’est pas atteinte.

Ainsi donc  le Ministère de l’Education Nationale devrait inscrire en collaboration avec celui des Télécommunications et de l’Économie Numérique des programmes d’éducation civique dès le premier cycle du secondaire pour ce qui est de l’utilisation rationnelle des terminaux informatiques et les réseaux qui les animent, avant l’opérationnalisation du backboon national à fibre optique qui augmenterait considérablement le flux et dont le déploiement de l’infrastructure touche à sa fin.
Ces excès de verbiage calomnieux et dégradant de l’homme nous deviennent facilement des substances hallucinogènes qu’il faudrait atténuer par des sanctions au-delà du renforcement des capacités civiques que la société dans son entièreté devrait initier et exécuter. Chacun autour de lui pour le façonnement d’un nouveau type de jeune.

Les victimes dont l’honneur a été souillé les plus récentes ont été l’activiste Hadja Idrissa BAH, le Ministre Moustapha NAITE, l’entrepreneur Djaka CAMARA, pour ne citer que ceux-là. A qui le tour ? Prions mais travaillons pour qu’il ne soit personne d’autre, car l’être humain est valeureux plus que tout au monde et rien ne peut justifier son humiliation par l’atteinte à sa dignité et à son honneur. Maintenir en forme notre Nation par nos actes patriotiques relève de l’amour et l’attachement que nous possédons pour elle. Donc adoucissons nos chemins non pas par mépris, arrogance et assassinat mais par l’estime, la reconnaissance et la célébration de nos champions; ces Esprits au mille et une couleurs qui nous rendent fiers. Il y’a urgence et l’Avenir nous interpelle !

Je vous salue.

Mohamed Lamine KEÏTA
Président du Mouvement
JEUNESSE RÉPUBLICAINE

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités