Connect with us

Societé

Vers l’implantation d’une usine d’anacarde à Kintinian : signature d’un protocole d’accord entre la SAG et l’USAID

Published

on

Avec pour thème « Production, traitement et commercialisation d’anacarde dans la sous-préfecture de Kintinia-préfecture de Siguiri », la société ANGLOGOLD ASHANTI DE Guinée et l’USAID ont procédé ce mercredi, 06 novembre à Conakry, à la signature d’un protocole d’accord pour l’implantation d’une usine d’anacarde dans le district de Bouré, sous-préfecture de Kintinia, préfecture de Siguiri.

Devant un parterre de responsables des deux partenaires, la cérémonie déroulée dans un réceptif hôtelier de Conakry a été présidée par le ministre guinéen des mines et de la géologie, Abdoulaye Magassouba.

Dans son discours, le directeur de l’USAID, Jeff Bryan a parlé de l’objectif visé par les deux partenaires après la signature de ce protocole d’accord.

‘’C’est un véritable plaisir pour moi et la délégation qui m’accompagne de procéder aujourd’hui à la signature du protocole d’accord entre l’USAID et la compagnie minière AngloGold Ashanti relatif au projet SADA (Activité de Développement Agricole de Siguiri). Le projet objet du présent protocole d’accord vise à améliorer la capacité du système de fourniture d’intrants et de services commerciaux en milieu rural pour les producteurs de noix d’acajou. Il vise également à renforcer la coopération et les liens entre les acteurs de la filière du système de marché de la noix de cajou afin de créer un système de marché plus efficace en créant des opportunités économiques‘’, dit-il.

De son côté, le directeur Général de la SAG, Abdourahmane Diaby a indiqué que « cette cérémonie est le moteur d’une accélération pour la concrétisation très rapide de cette initiative qui consiste à créer une usine pouvant permettre à plusieurs personnes d’avoir de l’emploi ». Il a ainsi parlé de la formation dont doivent bénéficier les localités.

« C’est un travail de longue haleine parce que la signature est faite. Et, c’est pourquoi j’ai dit qu’il ne faut pas baisser les bras et il faut aller tout de suite. Nos collègues vont juste s’occuper de la formation pour aider ces agriculteurs à mieux se programmer, à mieux travailler, à enrichir leurs patrimoines. Pourquoi je le dis, c’est parce qu’aujourd’hui, nous avons des variétés locales quoi n’ont pas un grand rendement. Donc, le volet formation va s’accentuer sur deux choses : de nouvelles semences qu’on va envoyer pour les variétés améliorées peut-être de la Guinée Bissau, mais aussi le greffage qui peut être fait sur une variété locale qui existe. Donc, c’est un travail qui va commencer immédiatement et nous on va commencer à choisir le site à travers les communautés et faire les commandes pour l’installation de l’usine. Ce n’est pas quelque chose qu’on va signer aujourd’hui et aller nous coucher parce que, c’est quelque chose qui commence immédiatement. Pour que l’anacarde donne, il faut un temps d’attente entre trois et quatre ans’’, ajoute-t-il.

Appréciant l’initiative, le ministre des mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba a parlé de l’historique du projet. Indiquant qu’il est né suite à l’initiative du gouvernement guinéen.

‘’Cette initiative portée par la SAG avec l’appui de l’USAID est née d’une demande du gouvernement pour que les sociétés minières conformément à la politique de diversification portée par le président Alpha Condé, les sociétés minières s’engagent plus dans l’investissement dans des projets qui créent des emplois durables au-delà de l’activité minière. Et que ces emplois bénéfiques aux jeunes et aux femmes des localités minières. L’objectif étant que les projets miniers soient de plus intégrés possible dans leurs environnements socio-économiques. C’est une initiative importante dans le cadre de cette politique qui consiste à appuyer les agriculteurs dans le domaine de l’anacarde et à construire une unité de transformation dès l’année prochaine pour l’anacarde et toute cette chaîne ensemble agro-industrielle devrait pouvoir employer plus de 2 mille guinéens dans cette localité. Avec simplement quelques millions de dollars d’investissement, on arrivera à créer plus d’emplois que la SAG elle-même’’, a-t-il martelé.

Présent à cette cérémonie de signature de cet important projet, le maire de Bouré (Kintinia), Balla Camara a dit sa joie en ces termes : « le rêve est devenu une réalité parce que si toutes les sociétés minières faisant comme ça, notre pays ira de l’avant. Cette usine sera à l’origine de la création de plusieurs emplois pour nos populations. Avec l’installation de cette usine, les situations des personnes vont changer très rapidement. C’est un grand espoir pour nous au nom des   populations de cette localité qui va abriter cette usine. C’est une grande joie pour nous et nous savons que ça va contribuer à l’amélioration des conditions d’employabilité de toute la population ».

Mohamed Cissé

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités