Ville morte de l’opposition: l’axe sonfonia-kipé se désolidarise (constat)

Le mot d’ordre de « ville morte » lancé ce lundi 14 mai 2018 par l’opposition républicaine, semble ne pas être totalement suivi par les populations de Conakry.
L’axe sonfonia-kipé en passant par les quartiers Cobayah, lambanyi et Nongo, est resté en marge de cette contestation de l’opposition dirigée par Cellou Dalein Diallo.
Si certains citoyens se desolidarisent de cette démarche parce qu’ils ne sont pas partisans de l’opposition, d’autres le font pour des besoins économiques.
Alseny Diaouné , vendeur de matériaux de construction à Cobayah,se dit surpris de l’attitude des opposants qu’il qulifie de mauvaise foi.
“Moi je sors tous les jours pour écouler mes marchandises, même les dimanches. Donc ce n’est pas parce que l’opposition a décrété une manifestation que je vais rester à la maison. Aujourd’hui les opposants doivent comprendre que les gens souffrent à cause des manifestations qu’ils organisent. Chaque jour c’est une nouveauté pour eux, aujourd’hui ils sont à la négociation et demain ils sont dans la rue. Donc c’est une chose que nous ne comprenons chez eux” a dit ce citoyen confortablement installé devant son magasin.
Par contre d’autres citoyens qui partagent l’attitude de l’opposition, ont vaqué à leurs occupations pour des besoins économiques.
“C’est très difficile pour les gents d’obéir à la ville morte à cause du mois de ramadan qui doit commencer dans quelques jours. Donc nous devons préparé ce mois qui demande beaucoup de dépenses. Les militants ne peuvent pas fermer leurs boutiques et magasins pour la ville morte même si nous supportons les opposants » a expliqué Siradjo Barry vendeur dans une boutique d’alimentation à Nongo.
Pour le moment, aucun incident majeur n’a été enregistré à part quelques accrochages signalés au niveau de koloma dans la commune de Ratoma.
Thierno Sadou Diallo
(00224) 626 65 65 39

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




One thought on “Ville morte de l’opposition: l’axe sonfonia-kipé se désolidarise (constat)

  1. Lansana Souaré

    Mais c’est pourquoi on élis un président de la République et un gouvernement pour réglementé la vie des citoyens et mettre l’ordre à tous les niveaux, si l’opposition ne comprend pas ou ne sait pas qu’elle a le droit et devoir, l’état est là pour les rappeler à l’ordre, et si l’état ne joue pas son rôle. la faute est à qui ?

Laisser un commentaire