Connect with us

International

Voici l’homme qui a baissé son pantalon dans l’isoloir : “on a parlé de moi jusqu’en Autriche”

L’autre star du scrutin de ce dimanche 26 mai, c’était lui. Niels Deleyn, 31 ans, a baissé son pantalon dans l’isoloir et le cliché insolite du vêtement tombé sur ses chevilles derrière le rideau a amusé tant en Belgique qu’à l’étranger. “Si les politiciens peuvent baisser leur froc pour une voix, j’en ai bien le droit aussi quand je vais voter”, rétorque l’iconoclaste.

Knokke ce dimanche, 8 heures du matin. Un bureau de vote morne comme des milliers d’autres, où les assesseurs clairement présents par obligation se sont flanqués de leur sens du devoir et de l’air consciencieux bien de rigueur. “On ne peut pas dire qu’il y avait beaucoup d’ambiance”, soupire Niels Deleyn. “En entrant, j’ai aperçu mon ancien prof de religion, un chouette gars. Je lui ai donné mon téléphone et je lui ai demandé de faire une photo de moi tandis que je votais. Pour le défier et puis pour qu’on s’amuse un peu, j’ai baissé mon pantalon dès que j’ai fermé le rideau de l’isoloir. Ça m’est venu sur le moment. Je n’avais rien planifié. Mais si les policitiens peuvent baisser leur froc juste avant les élections pour récolter quelques voix, alors je peux bien baisser le mien en votant, non ?” (il rit)

“Ma copine, qui était en Autriche, a soudain vu mes jambes sur les sites d’infos”

Ce qu’il n’avait certainement pas prévu, c’est que le cliché devienne viral à l’étranger en ce jour d’élections européennes. “Après ça, sur la route du retour vers Amsterdam, où je vis depuis peu, je n’ai cessé de recevoir des messages. La photo avait été publiée sur HLN.be et puis sur bien d’autres sites. Même en Espagne, elle a été reprise. Ma petite amie, qui vit en Autriche, a aussi soudain vu les jambes de son amoureux sur tous les sites d’infos. Incroyable”.

“Faire de chaque moment une fête”

“Ma copine et mes amis ont bien ri. Ils me connaissent, je veux profiter de tout dans la vie et faire une fête de chaque instant. J’ai d’ailleurs participé à l’émission ‘Wereldsteden’ sur één en 2015 (un programme télévisé qui mettait en avant de jeunes chasseurs de fortune flamands à l’étranger, N.D.L.R.). Puis j’ai rencontré ma petite amie et je suis devenu papa. Désormais, je travaille pour mon beau-père, un fabricant de limonade, et j’essaie de lancer ses boissons à Amsterdam. Mais je suis heureux que mon passage en Belgique ait été autant remarqué. Un peu de joie, ça ne fait de mal à personne”, se réjouit-il.

“Nul ne sait ce que je portais vraiment sous mon pantalon”

Mais n’a-t-il pas peur d’une amende ? “Nul ne peut savoir ce que j’étais en train de faire dans cet isoloir. Peut-être ne savais-je juste plus avec quel crayon voter. (il rit) Peut-être portais-je en réalité un short de bain derrière le rideau. Mais je pense, et je l’espère, que les gens comprennent surtout que c’est de l’humour. Mon prof de religion, lui, a en tout cas beaucoup ri et l’atmosphère était soudain bien meilleure dans le bureau de vote. Mission accomplie”.

Source: Het Laatste Nieuws

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook