Connect with us

Societé

Yimbaya : en souvenir aux combattants de l’indépendance, l’ONG « Ligue Nationale de Jeunesse » organise une lecture du saint Coran

Le 25 août 1958 est une date historique au cours de laquelle le feu président Ahmed Sékou Touré et ses compagnons ont manifesté l’intention de libérer la Guinée de ses colonisateurs français. En souvenir de ces personnes qui ont combattu pour l’obtention de l’indépendance de la République de Guinée, l’ONG « Ligue Nationale de Jeunesse » a organisé  dimanche 25 août, une cérémonie de lecture du saint Coran à Yimbaya pharmacie, dans la commune de Matoto.

Devant les fidèles musulmans fortement mobilisés dans l’enceinte de la mosquée Aïcha Bah Ecole, les imams ont procédé à des prières à la mémoire des pères de l’indépendance, en tête, le feu président, Ahmed Sékou Touré, 1er Président de la République de Guinée.

« La ligue nationale de la jeunesse est une ONG naissante. Pour notre première activité, nous avons décidé de commencer par une cérémonie de lecture de saint Coran. L’objectif est de commémorer une date historique qui est la date du 25 août. Une date au cours de la quelle, nos pères ont décidé de choisir le destin de notre pays à travers la liberté. Une liberté qui était proposée par le général De Gaulle. Soit vous acceptez la communauté ou l’indépendance. Et ce jour là, le Camarade Ahmed Sékou Touré et ses compagnons de lutte ont décidé qu’on soit libre dans la pauvreté que d’être riche dans la colonisation. Cette phrase fut celle qui a libéré le peuple de Guinée et tous les peuples africains. On ne peut pas commencer notre combat sans penser à ces gens. Nous avons constaté que bon nombre de guinéens pensent que Sékou Touré a tenu ce discours libérateur le 28 septembre. Or, c’est le 25 août à l’occasion du passage de De Gaulle ici, qu’il a tenu ce discours. Le choix  sur cette date est de rappeler aux Guinéens que c’est une date historique. Le 28 septembre, c’est le choix du peuple. Mais, le ton a été donné le 25 août », a dit Abdoulaye Fadiga, membre de l’ONG.

Poursuivant, il a invité la nouvelle génération à s’intéresser à l’histoire du pays. « A partir de ce jour, le message que je veux véhiculer particulièrement aux jeunes, c’est que c’est un groupe de jeunes qui s’est constitué pour nous libérer et c’est à nous de reprendre le flambeau. En reprenant ce flambeau, nous devons d’abord connaître notre histoire. En connaissant notre histoire, nous allons connaître où nous sommes et là où nous devons aller », dit il.

Se réjouissant du choix porté sur leur mosquée pour le déroulement de la cérémonie, l’Imam Elhadj Ibrahima Camara a livré ses sentiments en ces termes : « On ne doit pas oublier ce jour. C’est un jour historique pour tout le peuple de Guinée. Notre premier président Ahmed Sékou Touré a fait des déclarations ce jour pour que notre pays arrive là où nous sommes aujourd’hui. C’est-à-dire rester libre dans la dignité. Nous sommes très contents que notre mosquée soit choisie pour la lecture du saint Coran à la mémoire de ces personnes qui se sont sacrifiées pour notre pays. C’est une fierté pour nous parce que la capitale Conakry a 5 communes, si le choix est tombé sur notre mosquée, c’est un sentiment de réjouissance… »

Mohamed Cissé

+224 623-33-83-57

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook