Connect with us

Societé

Yvonne Koumbassa flingue Abdoulaye Sow : ‘’c’est un corrompu, il a vendu la Guinée et nous a vendus’’

Published

on

Au cours d’une rencontre, ce lundi, 23 septembre au siège de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée USTG, à Kaloum, la secrétaire générale adjointe de la Fédération Syndicale des Banques et Assurances de Guinée (FESABAG), Marie Ivonne Koumbassa s’en est prise violemment au secrétaire général Abdoulaye Sow de l’autre USTG.  Sur un ton coléreux, dame Yvonne Koumbassa n’a pas fait de cadeau à l’ami fidèle d’Aboubacar Soumah du SLECG.

‘’ Dites à Abdoulaye Sow de redescendre sur terre, de donner la paix à notre pays, à la classe ouvrière et à la jeunesse. Vous n’êtes pas sans savoir que Abdoulaye Sow est un vendu.  C’est moi qui vous le dis. Abdoulaye Sow est un vendu et un corrompu. Il a peur des femmes. Il a peur de moi et s’il n’avait pas peur de moi, pourquoi il me demande de quitter ? Parce qu’il sait que je suis capable de le renverser et je vais le faire. Il sait qu’il est un menteur et manipulateur. Et que je sais beaucoup de choses sur lui. Je lui demande de venir face à moi pour qu’on essaie de discuter et que la classe ouvrière soit libérée (…) Abdoulaye Sow est quelqu’un qui est vendu et passe de pilon en pilon pour quémander. Tout ce que la population guinéenne est en train de suivre aujourd’hui, c’est Sow Abdoulaye. Ils disent que l’Etat diminue le carburant de 10 mille à 9 mille fg mais, ils étaient où quand ils ont augmenté à 10 mille.  Il (Abdoulaye Sow) était où ? il a fait quoi ? (…) Sow a vendu la Guinée. Il nous a vendus. Il demande un dialogue pendant que sa FESABAG est pourrie.  Comment un secrétaire général peut sanctionner quelqu’un sans l’entendre ? Même quand quelqu’un tue, il a droit à un avocat. Tu prends des décisions comme ça, parce que tu es qui ? Non !  On a dépassé ça. Nous sommes en démocratie’’, lâche-t-elle.

Mohamed Cissé

+224 623-33-83-57

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités