🛑Kadiatou, Ă©pouse d’Abdoulaye Bah : « j’attends qu’on lève toutes les accusations »

Print Friendly, PDF & Email

â­•ENTRETIEN. L’ancien prĂ©sident de la dĂ©lĂ©gation spĂ©ciale de Kindia, Abdoulaye Bah et certains de ses codĂ©tenus ont bĂ©nĂ©ficiĂ© hier vendredi 16 juillet 2021 de libertĂ© conditionnelle pour raisons de santĂ©.  Une situation qui rĂ©jouit l’Ă©pouse de l’ancien patron de la Mairie de Kindia. Madame Bah, Kadiatou Camara  s’attend Ă  ce que toutes les accusations retenues contre son mari et ses amis de prison soient levĂ©es.

C’est un ouf de soulagement qui se dessine ce samedi matin au domicile privĂ© de l’ex-candidat aux Ă©lections communales de 2018 Ă  Kindia. DĂ©tenu il  y a de cela 8 mois, Abdoulaye Bah et certains cadres de l’UFDG (Ousmane Gaoual Diallo, Cellou BaldĂ© et ChĂ©rif Bah)  ont bĂ©nĂ©ficiĂ© de semi-libertĂ© pour des raisons de santĂ©.

Madame Bah, Kadiatou a dit sa joie en ces termes : « c’est avant tout un sentiment de joie d’entendre ces cadres, ces pères de famille, ces responsables soient libĂ©rĂ©s que ça soit une libertĂ© conditionnelle ou pas. C’est une immense joie de savoir qu’ils peuvent ĂŞtre auprès de leurs proches et retrouver leurs familles. Donc, on ne peut que se rĂ©jouir de cette nouvelle sinon ce qui est normal, c’est qu’ils ne devraient pas aller en prison parce-que ce sont des innocents qui ont Ă©tĂ© accusĂ©s injustement. Ils ont Ă©tĂ© mis en prison de façon injuste. Ils ont rencontrĂ© ce qu’ils ont vecu et ils sont tombĂ©s malades.   >>.

Poursuivant son intervention, l’unique femme d’Abdoulaye Bah a demandĂ© la libĂ©ration pure et simple de son mari et ses codĂ©tenus.

<< J’attends tout simplement qu’ils (les dirigeants) lèvent toutes les accusations qu’ils ont portĂ©es contre eux. Ils doivent enlever toutes les accusations mensongères contre ces personnes parce que le monde entier sait qu’ils ne sont coupables de rien. Donc, eux ils doivent tout simplement ĂŞtre libĂ©rĂ©s avec des excuses parce-que ils ont fait un sacrifice pour cette nation. Ils ne se  reprochent de rien et rien n’a Ă©tĂ© prouvĂ© contre eux. Ils n’ont mĂŞme pas profitĂ© de leur prĂ©somption d’innocence. Donc, ils doivent ĂŞtre libĂ©rĂ©s avec des excuses d’abord Ă  eux-mĂŞmes, Ă  leurs familles, Ă  leur parti, UFDG et pour leur prĂ©sident, Elhadj Cellou Dalein Diallo.>>, ajoute-t-elle

A rappeler qu’Abdoulaye Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Cellou BaldĂ© et ChĂ©rif Bah sont poursuivis pour des faits  » de fabrication d’acquisition, de stockage, de dĂ©tention, usage d’armes lĂ©gères, de guerre, de dĂ©tention de munitions, de menaces, de destruction des biens publics et privĂ©s ».

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.