180 migrants en quarantaine sur un ferry face à Palerme

Print Friendly, PDF & Email

Quelque 180 migrants secourus en mer ont été placés en quarantaine sur un ferry amarré face au port de Palerme, principale ville de l’île italienne de Sicile, ont annoncé dimanche les garde-côtes italiens.

Dimanche, 34 personnes secourues par l’ONG espagnole Aita Mari ont été transférées sur le ferry Rubattino, où elles ont rejoint 146 migrants, installés vendredi après avoir été sauvées par l’Alan Kurdi, bateau d’une organisation humanitaire allemande, Sea Eye. Une vingtaine de volontaires de la Croix-Rouge sont à bord. Deuxième pays le plus touché au monde par l’épidémie de nouveau coronavirus, l’Italie a annoncé la fermeture de ses ports aux migrants.

Les 180 migrants du Rubattino doivent être testés, avant une quarantaine de 14 jours.

Selon les médias italiens, ils doivent être ensuite répartis dans divers pays de l’Union européenne. Le ferry peut accueillir 1.471 passagers et dispose de 289 cabines et d’un centre médical.

La Libye, tout comme l’Italie et Malte ont déclaré leurs propres ports non sûrs pour le débarquement des personnes sauvées en mer, dont la prise en charge est actuellement compliquée par la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.

Belga

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.