1ère grande interview du président de la transition : constance, rigueur, fermeté, sérieux… (Mandian Sidibé)

Print Friendly, PDF & Email

🛑Par Mandian Sidibé🛑PREMIÈRE GRANDE INTERVIEW DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA TRANSITION : CONSTANCE, RIGUEUR, FERMETÉ, SÉRIEUX ETSUR LES PAS DE LA PREMIÈRE INTERVIEW DU PRÉSIDENT DE LA TRANSITION

AVEC LE COLONEL MAMADI DOUMBOUYA, LES GUINÉENS DOIVENT DÉSORMAIS ÊTRE FIERS DE REVENDIQUER LEUR NATIONALITÉ À TRAVERS LE MONDE : DÉCRYPTAGE D’UNE INTERVIEW HISTORIQUE….

C’est avec plaisir et émotion, augmentés de satisfaction et d’espoir, que les Guinéens ont attentivement suivi, sur leurs petits écrans, le dimanche 14 novembre 2021, la première grande sortie médiatique – qui se veut historique en raison de la pertinence de son contenu – de Son Excellence le Colonel Mamadi Doumbouya qui, dans un langage franc et direct, a décrit dans les moindres détails les maux de la Nation Guinéenne et les solutions idoines qu’il propose à ses compatriotes.

Ainsi on notera, avec bonheur et plaisir, tout au long de l’interview, la bonne, nécessaire et indispensable volonté doublée de la disponibilité du Colonel Doumbouya à véhiculer la bonne information liée à la Transition. Également, le principe selon lequel 《 tout ce qui est bien conçu, les mots pour le dire, viennent aisément》, a fait l’objet d’admiration profonde des Guinéens à l’endroit du Colonel-President, devenu, en si peu de temps, notre chouchou national.

Autant les questions des journalistes ont été pertinentes,.précises, claires et nettes, autant l’ont été les réponses magistrales, livrées avec élégance et aisance, par le Messie national, notamment en ce qui concerne les motivations profondes de la prise du pouvoir par les forces armées guinéennes portées par son auguste personne, sa gestion du pouvoir pendant la Transition, les moyens de gestion du pouvoir portant surp les ressources humaines, intéllectuelles, morales, matérielles etfinancières, les organes de gestion et la durée de la Transition, les qualités et compétences exigées, les moyens de contrôle, la composition du CNRD, les résultats des consultations nationales, la qualité de ses rapports avec la communauté internationale, le financement des futures échéances électorales, la participation des partenaires au développement, ses attentes des Partis politiques et de la société civile durant la Transition, la levée des barrages, l’ouverture des frontières, etc.

Bref, en véritable pédagogue, Colonel Mamadi Doumbouya n’a occulté aucune réponse, n’a nulle part hésité à donner la meilleure réponse. C’est au nom du Peuple et pour le Peuple que les forces de défense et de sécurité ont accompli leur devoir régalien pour le plus grand bonheur de la République et de la Nation entière. Toutes vélléités, de nature à vouloir perturber la marche normale de la mise en œuvre de la charte de la transition, rencontreront sur leur chemin la puissance de la force publique. Seul le CNT est doté du pouvoir de fixation de la durée de la Transition apaisée. Les audits seront faits par ceux-là qui en ont la compétence pour éviter d’infliger des préjudices à des innocents. Mais, aucun coupable ne sera non plus épargné.

《Nous sommes respectueux des engagements librement pris et signé au nom de l’intérêt supérieur de notre pays et qu’à ce titre, nous sommes toujours prêts pour la coopération mutuellement avantageuse.
Les autorités s’engagent résolument à léguer aux générations montantes le meilleur de nous mêmes.
Le CNRD ne dispose pas de temps pour s’occuper de l’individu dans le cadre d’un quelconque esprit de règlement de compte》, a précisé l’homme providentiel : la justice sera la boussole de la gouvernance du Colonel Mamadi Doumbouya.

Globalement, l’on retiendra de cette interview, la volonté et la détermination d’opérer l’action fondamentale portée sur l’assainissement à deux niveaux : l’environnement naturel (le milieu qui est le contenant) et le milieu social, qui est le contenu.
Si l’adéquation entre le contenant et le contenu est réussie, alors le Colonel Mamadi Doumbouya risque fort de se voir imposé, par le Peuple reconnaissant de Guinée, de garder longtemps la maison pour le compte de la Transition, afin de doter sereinement la Nation Guinéenne d’institutions durables, efficaces et efficientes.

Pour ce qui est du cas d’Alpha Condé, celui-ci est un citoyen, ancien Président de la République, qui bénéficie, de ce fait, de tous les droits liés à son statut. Par contre, en ce qui concerne sa libération, celle-ci relèvera exclusivement du ressortdelajustice, lorsqu’il aura fait valoir ses arguments face aux charges qui pèsent contre lui. Son sort et son destin sont, dès lors, entre les mains de la justice. A ce niveau, rien n’est à négocier.

D’autre part, la Guinée étant en paix, depuis le 5 septembre 2021, rien ne saurait justifier l’envoi d’un représentant de quelle que Institution internationale que ce soit sur notre sol, allusion faite à Ibn Chambas, un dipmomate à la touche qui n’a jamais brillé durant l’exercice de ses fonctions de Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest. Bien au contraire, il fut un véritable complice d’Alpha Condé pour précipiter notre pays dans le gouffre.

Tout Guinéen qui n’aurait rien à se reprocher par rapport à la Nation, peut valablement se sentir en pleine sécurité, allusion faite, cette fois-ci, à certains caciques du régime du tyran Alpha Condé, coupables de crimes de tous ordres, qui se victimisent actuellement.

Avec le Colonel Mamadi Doumbouya, c’est la Guinée et les Guinéens qui gagnent !

Mandian SIDIBE
Journaliste, Ancien Directeur Général de la radio 《Planète FM 》.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.