2 Juin. Hommage à notre héros national l’Empereur Almamy Samory Touré (Par Oyé Béavogui)

Print Friendly, PDF & Email

2 Juin 1900-2 Juin 2021 : cette journée marque les cent vingt un (121) ans de la mort de l’Almamy Samory Touré, l’Empereur de Wassoulon, notre héros national au Gabon suite à une déportation coloniale.
l’Almamy Samory Touré : la quasi -totalité des nationalistes le porte toujours dans leurs cœurs.
Il lutta farouchement contre l’envahisseur conquérant français pendant dix huit (18) ans pour la défense de sa partie.
Les envahisseurs français, comme les généraux Féderhbe Archinard, le Commandant Borgne De Déborgne militairement perdirent les batailles contre l’Almamy.
Enfin, le Capitaine Gourou par traitige et violation de la trève rentre à Guélémou par surprise (base arrière R.C.I) et arrêta l’Almamy au petit matin du 28 Sept 1898 arrêta l’empereur pour le conduire à Kayes (Mali)puis à St Louis (Sénégal), les vainqueurs le condamne à l’éxil loin de sa partie) et mourut le 2 Juin 1900. Le mourride Sénégalais Chéïck Amadou Bamba pria sur sa dépouille et le Général conseiller Morifindjan Dioubaté (grand père maternel de Fodéba Kéïta des ballets Africains) creusa la tombe et enterra l’Almamy, lui même creusa sa propre tombe, quelques années plus tard on l’enterra près sa mort.
C’est à partir du 28 Septembre 1898 (arrestation de l’Almamy que la colonisation proprement dite commença sur les rivières du sud (Guinée) et pris fin à la même date (28 septembre 1958) après 60 ans suite au vote massif et négatif du référendum gaulliste sous le leadership incontesté d’Ahmed Sékou Touré, arrière petit-fils de l’empereur et Serviteur Suprême du Peuple
Le 28 Sept1968,les restes des dépouilles de nos héros, Samory, Morifindjan Diabaté et Yaya reposent au Mausolée de Camayene/Conakry.

Remarque fondamentale: Thierno Aliou Ndiaye (le waliou |saint| de Gomba (Kindia) fut arrêté le 12/4/1912 après avoir mis feu dans sa mosquée, condamné et mouri dans le pénitencier de Tamara, son tombeau est encore là-bas.
l’Almamy Bocar Biro Barry, souverain du Fouta théocratique, fut décapité par le Capitaine Beckmane, son fils Mö Sory fusillé sur les ordres du Commandant Mûller; ils sont toujours en dormition dans la plaine de Bomba à Porédaka (Mamou).

Vive le progrès historique!

Oyé Béavogui

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.