Le coordinateur de la plateforme ‘’Elazologa Atében’’ a-t-il été corrompu pour déstabiliser le FNDC dont il est membre ? Il fait le déballage

Print Friendly, PDF & Email

Depuis quelques jours, circulent sur les réseaux sociaux mais aussi sur quelques médias, de graves accusations contre la plateforme revendicative. Laquelle plateforme aurait reçu la rondelette somme de 700 millions des mains du pouvoir dans le but de déstabiliser le FNDC.

Joint au téléphone par notre rédaction, l’un des meneurs de cette plateforme en la personne de Mamady Onivogui traite leurs détracteurs de businessmen de la crise politique. Il a aussi et surtout profiter de notre entretien téléphonique pour apporter des précisons sur ce qu’il qualifie d’accusations infondées.

« Je traite ces gens de plaisantins. Parce que je me dis qu’il y a des notions de montage de projet. Le document qui circulent sur les réseaux sociaux ne montre pas d’abord que c’est un projet. C’est un document word. Puis on a fait dans un salon en PDF pour de fausses accusations. Ils n’ont pas de preuve à présenter contre nous. Je veux leur dire d’être responsables surtout quand on a les amendements au sein d’une organisation. Je pense que si les gens sont d’une bonne foi, si ce ne sont pas les businessmen de crise, il fallait revenir à table pour discuter. Mais c’est avec amertume que nous voyons ces plaisantins ici, j’indexe le leader du sud, bientôt je vais faire des révélations sur lui. Et aujourd’hui selon nos informations, au sein du FNDC c’est lui qui est en train de tout manigancer. Je le mets en garde, mais gare à lui. S’il y a des manquements, moi, je n’ai pas ma langue dans ma poche pour rester parce que mon allergie c’est l’injustice. C’est l’injustice quelle que soit la forme. Nous ne pouvons pas dénoncer un pouvoir et entre nous FNDC, il y a des gens qui sont plus malhonnêtes que le pouvoir. Je n’encaisse pas çà. Ce sont des éléments de dissuasion et je les traite de plaisantins. Ils doivent revoir leur copie parce que les arguments ne sont pas suffisants pour nous coller cette étiquette. S’ils ne parviennent pas à bien fouiller on va bientôt les enfoncer. Ce ne sont que des montages purs et simples. Nous avions brandi la preuve sur Sékou Koundouno, tout le monde a vu sa signature. Tout le monde connaît l’antenne de la Guinée-Bissau par laquelle il a reçu l’argent. Kamano qui est sorti, vous aviez vu c’est lui-même qui a donné son numéro, ce sont des corrompu. Au moment où Bella Golopé et moi avions contribué pour faire une conférence de presse et dénoncer le FNDC, nous sommes désolés que des individus comme Dakk Kamano donne des numéros à des gens pour se faire corrompre pour un million. Donc il y a des individus manipulés et manipulables qui font la navette juste pour trouver de quoi manger. Dakk Kamano n’a jamais fait partie de la plateforme revendicative. On l’a vu faire seulement les vidéos de soutien mais on ne savait pas qu’il était manipulé à cause des millions. Et c’est à travers lui que le FNDC est passé pour salir la plateforme revendicative. Mais déjà on a décidé de porter plainte contre lui. Je pense qu’ils sont passés à côté. Ils nous accusent sans fondement qu’on a reçu 700 millions, mais où sont les preuves. Tant qu’ils ne changent pas nous allons dénoncer parce que ce sont les businessmen de la crise », a expliqué Mamady Onivogui, Coordinateur national du Mouvement Elazologa Atében et fondateur de la plateforme revendicative.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’Zérékoré

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.