Le FNDC condamne la violence d’Etat et promet de mettre fin au rêve diabolique d’Alpha Condéet à l’injustice

Print Friendly, PDF & Email

Les forces de défense et de sécurité réquisitionnées par le régime pour réprime la manifestation du 20 juillet ont tué deux citoyens, tous par balles.
Le FNDC adresse ses sincères condoléances aux familles des deux compatriotes lâchement tués par des armes de guerre utilisées contre les
opposants au coup d’État constitutionnel d’Alpha Condé.
Privant les familles endeuillées de tout espoir de justice et de toute compassion, le Gouvernement a publiquement nié ce triste bilan de la répression qu’il a
ordonnée ainsi que l’usage des armes de guerre contre les manifestants.
Ces tueries, blessures par balles et kidnappings traduisent dans les faits le terrorisme d’État instauré par Alpha Condé pour imposer son projet de troisième
mandat au peuple de Guinée.
Par ailleurs, comme à Coyah, Dubréka et Boké, le FNDC dénonce et condamne énergiquement les mêmes pratiques de violence d’État, de répression sanglante
et d’arrestation massive des manifestants apolitiques à Kankan et à Siguiri.
Cette terreur généralisée employée par Alpha Condé vise à réprimer toute forme de contestations et d’expression citoyenne dans le seul but de conserver le
pouvoir dont lui seul et ses acolytes profitent.
Le FNDC se battra corps et âme pour mettre fin à son rêve diabolique et à l’injustice. Aucun de ces crimes odieux ne restera impuni.
Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons!
Conakry, le 22 juillet 2020

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.