25 août 1958 : an 61 du passage de de Gaulle à Conakry, les Sékoutouréistes sur les traces de l’indépendance

Print Friendly, PDF & Email

25 août 1958-25 août 2019, déjà 61 ans depuis la rencontre entre le président français Charles de Gaulle et le président Ahmed Sékou Touré. Une date historique qui marquera à jamais les esprits de tous les Guinéens en particulier et africains en général, car elle aura été la date de l’histoire qui à l’occasion de laquelle deux discours scelleront à jamais le processus des indépendances africaines, notamment celle de la Guinée.

Pour se rappeler l’histoire et toujours immortaliser ce moment, le mouvement Sékoutouréisme a célébré en ce jour du 25 août 2019 la 61ème année de ce jour qui a permis à la Guinée d’obtenir son indépendance. La cérémonie a eu lieu ce dimanche au Palais du 25 août à Kaloum.

Organisée sous le thème ‘’Sur les traces de l’indépendance’’, elle vise selon Mouloukou Souleymane, membre du mouvement Sékoutouréisme, de rappeler à la Guinée la dignité, la responsabilité et la prise en main de son destin

« La date du 25 Août nous rappelle la dignité, la responsabilité et la prise en main de notre destin. Nous sommes ici pour montrer au monde entier que le combat que les camarades Ahmed Sékou Touré et Saifoulaye ont mené que nous sommes prêts à le continuer, nous sommes prêts à l’assumer. Ils nous ont donné l’indépendance et pour maintenir cette indépendance c’est le combat tout le temps et tous les jours. Le choix de la salle est de montrer qu’elle existe. On l’appelle Palais du 25 Août et ce Palais a reçu le général de Gaule, c’est ici que le fameux discours du non à la colonisation a été déclaré. Nous sommes dans cette salle parce que c’est d’ici que l’indépendance de la Guinée est partie et de l’Afrique. Dans cette salle que nous avons montré au monde entier que nous sommes dignes. 60 ans après, nous revenons dans cette salle, une manière de dire que la Guinée est un pays de dignité et de responsabilité, une manière de dire que les jeunes ont compris et se battrons comme l’ont voulu les camarades Ahmed Sékou Touré et Saifoulaye Diallo », a-t-il déclaré.

Ils étaient à peu près d’une cinquantaine de jeunes à prendre part à cette célébration. Aminata Touré, fille du feu président Ahmed Sékou Touré et maire de la commune de Kaloum qui était de la partie a lancé un appel à la population guinéenne afin qu’elle assume son histoire

« Le 25 Août est une très grande date à laquelle toute la population guinéenne devait participer et c’est cet appel que nous lançons à cette population. Et nous devons nous approprier notre histoire, nous devons assumer notre histoire et l’accepter parce que nous avons une très belle et grande histoire. Les Guinéens doivent en être fiers. Les Guinéens doivent être fiers de l’acte posé par leurs devanciers. C’est pour cela nous profitons aujourd’hui pour rendre hommage à ceux qui se sont battus pour la souveraineté de notre nation, pour le Président Ahmed Sékou Touré et tous ses compagnons », s’est-elle exprimée.

Elhadj Momo Bangoura, compagnon de l’indépendance qui a lui aussi pris part à l’événement, s’est dit lui, surpris de constater que des jeunes se soient mobilisés pour célébrer cette journée.

« Je suis agréablement surpris de constater que des jeunes à qui ont à creuser des gros mensonges se mobilisent pour célébrer le 25 Août 1958 a l’occasion de l’arrivée du général de Gaule à Conakry. Je suis très heureux et je les remercie chaleureusement »,, a-t-il estimé.

Pour l’histoire, il serait bon de souligner que c’est à l’occasion de cette journée que le président Ahmed Sékou Touré a prononcé le discours phare des indépendances : « nous préférons la liberté dans la pauvreté à l’opulence dans l’esclavage ».

Maciré Camara

+224 628 112 098

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.