Connect with us

Tribune

27 Mars 2008-27 Mars 2018- 10 ans déjà, le journaliste émérite doyen Pathé Diallo nous quittait

Published

on

Journaliste doublé de flic de haut rang, doyen Pathé Diallo, commissaire principal de police, est un produit de l’école nationale de police de Kankan et l’université de police de Prague, en Tchécoslovaquie.
À son retour en Guinée, il sera d’abord chargé du contrôle au crédit national banque nationale guinéenne de l’époque mais qui était placé sous l’autorité de la banque centrale de la République de Guinée.
Il habitait non loin du palais de la présidence de la République sur la 5è Avenue à l’angle du premier boulevard où il était voisin direct au Président Ahmed SEKOU TOURE.
Cumulativement à ses fonctions de crédit national, il travaillait aussi aux renseignements généraux des services de police. Ses différentes synthèses étaient remontées au Directeur de la Sécurité d’Etat à l’époque feu Sékou Konaté qui les faisaient atterrir sur le bureau du Président Touré.
C’est à la fin des années 70 que les choses s’accéléront pour lui dans le milieu de la presse avec un autre pape du micro feu Boubacar Kanté. Ce sera certainement la plus belle paire de reporters et de commentateurs sportifs que l’Afrique ait connue.
La Guinée en quête de renseignements pour sa sécurité nationale trouvera l’oiseau rare qui transformera le policier professionnel en journaliste sportif.
Habile policier, à la plume facile et au style direct, il rendra d’énormes services sur les questions de sécurité extérieur de la Guinée pour laquelle il s’était sacrifié même dans le domaine postal.
Commentateur sportif, il fera le tour du monde.
Des jeux olympiques de Mexico en 1968, en passant par la CAN de 1970 à Khartoum, il sera sur tous les fronts de bataille du sport guinéen. Il sera même l’un des successeurs de Lucien Tshimtumpu devenu plus tard Tshimtumpu wa Tshimtumpu et qui sera d’ailleurs un des ministres des Sports de feu Mobutu, ex-président de l’actuel RDC.
L’homme a fabriqué et protégé plusieurs jeunes journalistes guinéens. De feu Kabinet Kouyaté à Amadou Diouldé Diallo, en passant par Gaoussou Diaby et Oumar Dieng, tous ont été à l’école du doyen Pathé.
Homme intègre, le détail l’intéressait dans toutes les actions, c’est ainsi qu’il avait choisi de vivre sa passion le football de manière complémentaire avec sa carrière de policier.
C’est l’une des raisons qui fera que même dans les changements de régime après la première République il sera toujours constant dans l’exercice des épreuves liées à son double caractère de policier et de journaliste.
Dieu seul sait si être policier et journaliste aura été une erreur pour lui où un engagement pour son pays, dans tous les cas il aura été utile à son pays et au continent africain.
Il était père de trois filles. Ne disait-il pas « qu’il n’y avait pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va »

Ibrahima Diallo, journaliste

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

0 Comments

  1. Sylla

    27 mars 2018 at 21 h 53 min

    Je suis surprise de savoir que le Doyen Pathe’ Diallo etait un policier.
    C’est extraordinaire.
    Ca veut aussi dire que la ou il ya la volonte’,tout est possible.
    Bravo. Paix a l’ame de l’illustre disparu.

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook