2è vie pour l’artiste Babadjan Kaba, vedette des années 75

Print Friendly, PDF & Email

C’est à travers une cérémonie de grande taille, marquée par la prestation des artistes que le doyen Thierno Saidou Diakité, consultant sportif, a rendu hommage à l’artiste vedette des années 1975, Babadjan Kaba décédé le 3 décembre 2002 à Paris. La rencontre qui s’est déroulée mardi, dans la soirée, au centre culturel Cyprien, a réuni plusieurs artistes et hommes de médias.  

« Cette soirée a été organisée à la mémoire du feu Babadjan Kaba qui nous a quitté le premier décembre 2002. C’est un artiste que j’ai côtoyé en 1975 et 76 à Siguiri ; il logeait chez la petite sœur de mon père. En 1999, lors de son dernier séjour en Guinée, j’ai eu le privilège de faire son interview pour l’hebdomadaire ‘’ La lance’’. Malheureusement 3 ans après, il a rendu l’âme en France où il séjournait. Et, le 3 décembre 2022, sa dépouille mortelle a rejoint sa terre natale de Guinée » indique l’initiateur Thierno Saidou Diakité.  

Sa particularité, poursuit-il, « c’est son inspiration. Il a mis en valeur le style mandingue. Il a fait plusieurs interprétations et compositions ».

Après la prestation des artistes, le doyen Thierno Saidou a salué la beauté de l’évènement. Il a également réitéré sa volonté de continuer le combat pour la reconnaissance des artistes guinéens décédés.   

« Je suis très satisfait de la prestation des artistes du groupe Afro Jazz du maitre MC, et les grands sorciers du feu Papa Kouyaté qui ont émerveillé l’assistance par des rythmes envoutants et frénétiques. Au mois d’avril prochain, il y aura un grand gala à la mémoire de tous les artistes disparus. Je me propose d’organiser cela avec les grandes sociétés de la place », a-t-il annoncé.

Le jeune frère du défunt, Abdoulaye Kaba, présent à cette cérémonie se souvient de l’illustre disparu : ”je retiens de lui un homme très gentil. Il travaillait pour les autres. C’est une personne qui a aidé beaucoup d’artistes guinéens en côte d’ivoire comme en France. J’ai été son confident ».    

Mohamed Cissé

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.