Connect with us

Societé

Siguiri : 41 cases brûlées à Kiniébakoura

Un violent affrontement est survenu ce samedi 24 novembre à Kiniébakoura entre citoyens et forces de l’ordre. Cet affrontement fait suite à l’installation du nouveau maire qui est contesté par une partie de la population.

Après cet affrontement, 41 cases ont été brûlées selon des témoins et la compagnie mobile d’intervention et de sécurité est accusé d’avoir orchestré l’incendie de ces cases.

« Nous sommes dépassés, parce-que nous ne savons pas si cela est une affaire de maire, la CMIS a calciné nos biens, même les nourritures. plus de 41 cases, les greniers de mil, de maïs, les habits sont tous brûlés, nous sommes désespérés face à ce régime du professeur Alpha Condé. », a expliqué une victime, Sirah Keita.
Par ailleurs,  le premier imam de Kiniébakoura s’est exprimé sur cette affaire tout en évoquant le manque de pardon et de pitié.

« Des dégâts importants sont enregistrés mais où se trouve le social, la pitié, le pardon, les gens ont perdu leurs nourritures, même certains corans sont brûlés mais où vivons-nous ? C’est le monde qui va juger ça », a déclaré l’imam.

Depuis la tenue des élections communales en Guinée le 4 février dernier, la sous-préfecture de Kiniébakoura s’est toujours réveillée sous tension. Selon, nos information, 3 personnes de sont arrêtées pour incitation à la révolte. Le nouveau maire de cette sous-préfecture n’ose pas mettre pied à la  mairie qui reste toujours fermée.
Affaire à suivre.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

(+224) 622 47 86 01

Continuer la lecture
1 Comment

1 Comment

  1. Ramsi

    26 novembre 2018 at 19 h 20 min

    Moi je me demande si les recruteurs de nos agents de sécurité tiens compte de la moralité des candidats??? je ne sous estime pas tous les policiers mais les policiers caméléon qui nous fait pleurer chaque jour et vous mes frères les différentes idées ne veux pas dire ennemi. plus jamais ça!!!!

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter