4è édition du concours de mémorisation du Saint Coran : « je demande au jury de retenir les lauréats capables » (SGAR)

Exif_JPEG_420

El hadj Karamo Diawara a présidé ce vendredi 20 janvier 2023, le lancement de la 4ème édition du concours de mémorisation du Saint Coran, initié par la Fondation Mohamed VI.

Ce concours de 3 jours organisé au centre islamique, connaîtra la participation de 50 jeunes élèves et étudiants guinéens, avec à la clef, trois lauréats qui seront retenus pour représenter la Guinée au Maroc et à l’échelle mondiale. L’initiative consiste à promouvoir l’islam, la paix, l’unité nationale et le développement durable, d’abord entre la Guinée et le Maroc, mais aussi entre l’Afrique et le reste du monde.  

Exif_JPEG_420

Ce concours est une façon de créer non seulement une synergie de paix, mais aussi une jeunesse de paix capable d’assumer sa responsabilité pour pérenniser le développement socioéconomique et politique de la Guinée. C’est pourquoi au nom du Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Bernard Goumou, le ministre Secrétaire général chargé des Affaires religieuses au sein du Gouvernement de la transition,  dit être venu : « transmettre la haute reconnaissance et la salutation de son Excellence Monsieur le Président de la transition, Chef de l’État, le Colonel Mamadi Doumbouya, à son égard et à l’égard de monsieur l’Ambassadeur du royaume chérifien, le Maroc, pour que tous les efforts qu’il essaie de consentir pour la promotion de la paix, l’unité nationale et le développement durable», a-t-il confié, avant d’exhorter les membres du jury à faire tout, afin de : «  créer les lauréats capables de donner une bonne image à la Guinée, et que ce concours soit basé sur la compétence», a sollicité le El hadj Karamoko Diawara.

La Fondation Mohammed VI, initiatrice de ce concours, est représentée dans 35 pays à travers le monde. C’est pourquoi au nom de celle-ci (fondation), que Le hadj Abdoul Karim Dioubaté a confié que le conseil supérieur de la fondation, sous la présidence du Roi, ont décidé d’organiser chaque année cette compétition entre les élèves et étudiants, sur la mémorisation du Saint Coran.

Exif_JPEG_420

« Nous sommes à la quatrième édition. Comme la Guinée est à 90% des musulmans et qui a assez de centres de mémorisation, ça mérite donc un encouragement des postulants. C’est le lieu également d’inviter les directeurs de ces centres de formation, à venir accompagner leurs enfants. Pendant ces 3 jours, il est prévu de venir faire une mémorisation du Saint Coran, à l’issue de laquelle 3 lauréats seront choisis parmi les 50 candidats. Ces lauréats, vont compétir pour représenter la Guinée sur le plan mondial», a-t-il souligné. 

Vu ce que représente le Saint Coran pour tous les musulmans du monde et particulièrement ceux de la Guinée, cet événement constitue selon l’Ambassadeur du Maroc en Guinée, une activité phare de la fondation Mohamed VI des oulémas africains de mémorisation, de récitation et de psalmodie du Saint Coran.

Sâa Robert Koundouno

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.