Kankan : dix blessés dont une femme dans les affrontements entre deux villages de Bâtè Nafadji

Print Friendly, PDF & Email

De violents affrontements ont opposé dans la journée de ce dimanche les habitants de Madina à leurs voisins de Selimoussaya dans la sous-préfecture de Batè Nafadji, située à environ 35 km de Kankan.

Interrogé sur le nombre de blessés reçus depuis le matin par son service Dalassou Koivogui infirmier d’Etat au service d’urgence de l’hôpital régional de Kankan a répondu « D’abord le matin on a reçu le premier arrivage qui étaient au nombre de 6 blessés par balles dont une femme et le deuxième ils sont au nombre de trois blessés et ensuite le 10ème blessé lui vient à peine de rentrer »

Selon Mory Keita, l’une des six victimes de Madina touchées par balles est hospitalisée présentement à l’hôpital régional de Kankan. « Ce sont les habitants de Selimoussaya qui sont venus nous attaquer ce matin en ouvrant le feu sur nous, il y a eu plusieurs blessés », dit-il.

Parmi les 10 blessés hospitalisés, six dont une femme se sont réclamés de Madina et les quatre autres seraient de Selimoussaya.

Aux dernières nouvelles, un calme précaire serait revenu dans la zone de conflit suite à l’intervention des forces de défense et de sécurité qui auraient circonscrit tout le village agressé. Nousy reviendrons…

Alpha Oumar Koita, correspondant à Kankan

(+224) 622-16-07-20

 

  1. Keita kabinet 4 ans il y a
    Repondre

    je suis de ce village marina,cette violence est a sa nième fois,l’année dernière 123cases. et leurs contenues, les greniers non dénombrés ont été brûlées par les mêmes personnes, c’est le sous préfet de bafadji et préfet et gouverneure qui sont leurs parrains même cette fête de la mare le préfet était le parrains encore parce que il est acheté par l’argent en oubliant qu’il a vendu son âme et son poste aussi, eux qui doivent être les quarants de la paix et de sécurité, mais également le ministre bourema Condé est informé mais hélas ils disent que leurs grands parents viennent du même village que ce dernier donc il est leurs protégés. aujourd’hui les passibles population de madina sont dans les brouges au prix de leurs vies, au vue et au su de l’autorité comme si nous sommes dans le jingle ou la vie n’est pas permise pour les faibles, mais Dieu est le plus fort, je m’arrête ici en armes pour demander sos et toute personnes morales qui peut nous aider de quitter dans cette impasse, vive la paix, vive la justice.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.