58è anniversaire de l’UA: Alpha Condé vante les mérites de Sékou Touré…

Print Friendly, PDF & Email

A l’occasion de la célébration de l’an 58 ans de la création de l’Unité africaine, le président Alpha Condé a rappelé dans une interview dans le jardin du palais Sékhoutouréya que le rôle que la Guinée a eu à jouer sous la 1ère république dans la naissance de la plus prestigieuse institution africaine en 1963.  Non sans déplorer le fait que la Guinée ait perdu ce rôle du leadership africain sous le règne du feu général Lansana Conté.

« (..). Il est extrêmement important de comprendre le rôle qu’a joué la Guinée dans la création de l’OUA qui nous a conduit à l’UA. C’est à cause du rôle qu’a joué la Guinée que tout de suite les autres pays ont proposé que le secrétariat général soit confié à un Guinéen. C’est là où feu Diallo Telly a été désigné comme premier secrétaire général de l’OUA. L’objectif de l’OUA était d’aider à la libération des colonies, c’est-à-dire les colonies portugaises , anglaises, etc. C’était le but principal. Et vous savez que la Guinée a accompagné la Guinée-Bissau dans sa lutte de l’indépendance. Le président Lansana Conté dirigeait le contingent guinéen à la frontière guinéenne. La Guinée a accompagné le Mozambique, comme elle a accompagné l’Angola« .

« La Guinée a eu un rôle extrêmement panafricain, mais celui qui symbolisait vraiment le panafricanisme c’était le président N’krumah qui avait écrit son livre « l’Afrique doit s’unir ». Et il a dit si l’Afrique s’unit, voilà ce qui va arriver mais si l’Afrique de s’unit pas, voilà ce qui va arriver. Donc l’OUA a mené le combat pour la libéralisation des pays de l’ancienne colonie. Ce qui a réussi (…). Nous qui étions opposés au PDG parce que nous n’avons pas soutenu qu’on ait le camp Boiro, par contre à l’extérieur, le président Sékou Touré était très populaire, et les Congolais le disent que c’est grâce à lui qu’ils aient leur révolution. Parce qu’il a été invité par le président  Fulbert Youlou en 1963. Et publiquement il a traité les ministres de voleurs. Donc à la  fin du meeting,  la population a commencé à crier : voleurs, voleurs.  C’est ce qui a entrainé la chute du Fulbert Youlou en 1963.  Au fond, pour la petite bourgeoisie africaine se reconnaissant dans le président Sékou Touré (…) ».

« Il est important qu’en fêtant l’anniversaire de l’union africaine qui n’est que la continuation de l’OUA que la jeunesse sache pourquoi nous devons avoir une politique panafricaine, une politique d’intégration. C’est notre histoire et c’est notre fierté pour que la jeunesse s’empreigne que la Guinée a toujours eu un destin panafricain même si pendant la 2ème république  du fait que le président Conté n’était pas un homme politique, ceux qui étaient là se sont contentés de piller le pays, de s’enrichir plutôt que de jouer un rôle panafricain. Donc sous la 2ème république,l a Guinée a perdu ce rôle du leadership africain. Donc moi-même ayant été président de la Feanf, donc tous les dirigeants de l’Afrique doivent avoir une qualité, c’est d’être panafricain. Donc je ne fais que reprendre le rôle de la Guinée dans le panafricanisme », souligne-t-il.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.