77ème session du Comité Spécial de la Charte des Nations Unies : Charles Wright porte haut la voix de la Guinée à l’international

Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme séjourne actuellement aux États-Unis pour participer à une double rencontre à savoir : la conférence intergouvernementale chargée d’élaborer un instrument international juridiquement contraignant se rapportant à la Convention des Nations Unies sur le Droit de la mer et portant sur la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité marine des zones ne relevant pas de la juridiction nationale d’une part et d’autre part au Comité Spécial de la Charte des Nations Unies et du raffermissement du rôle de l’organisation.

Par rapport à  la conférence intergouvernementale chargée d’élaborer un instrument international juridiquement contraignant se rapportant à la Convention des Nations Unies sur le Droit de la mer et portant sur la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité marine des zones ne relevant pas de la juridiction nationale, la République de Guinée étant un pays côtier et ayant une législation maritime a participé du côté de la Sierra Léone formant le Groupe Afrique à l’examen du nouvel avant-projet d’accord actualisé se rapportant à la convention des Nations Unies sur le Droit de la mer en lien avec la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité des zones qui échappent à la compétence des juridictions nationales.

Par rapport au Comité Spécial de la Charte des Nations Unies et du raffermissement du rôle de l’organisation, après l’ouverture de la session, de l’élection du bureau, de l’adoption de l’ordre du jour les débats ont été portés au sein des commissions de travail sur les principes fondamentaux relatifs aux règlements pacifiques des différends internationaux.

La participation de la République de Guinée à cette rencontre traduit la volonté de Son Excellence Colonel Mamadi DOUMBOUYA, Président de la Transition, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées dans sa volonté sans ambigüité de refondation de l’Etat et surtout le repositionnement de notre pays sur la scène internationale.

Les débats vont se sont poursuivis hier mercredi 22 février 2023 au siège des Nations Unies à New York.

Mamadou Yaya Barry 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.