A Abidjan, Manuel Valls infantilise un ministre trop peu attentif à son goût

Print Friendly, PDF & Email

Quand Manuel Valls parle, on écoute. Jean-Marie Le Guen, le secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement français, en a fait les frais.

Manuel Valls est autoritaire. Et, visiblement, il apprécie être écouté quand il prend la parole. Toute infraction à ce code personnel de bonne conduite semble être sanctionné par une interpellation en public.
En déplacement ce week-end en Côte d’Ivoire, le Premier ministre français a sèchement réprimandé le secrétaire d’Etat chargé des relations
avec le Parlement, occupé à pianoter sur son téléphone.

“L’Afrique, c’est le continent de l’avenir…”, lâche-t-il avant de s’interrompre et cibler son ministre, le regard sombre. “Monsieur Le Guen, laissez tomber votre téléphone. Vous êtes avec moi, donc vous n’avez aucune raison de le prendre”, peut-on voir sur des images diffusées mardi par Quotidien sur TMC.
“Je ne vous appelle pas. Y’a pas de problème au Parlement, nous sommes dimanche”, poursuit-il sans sourciller. L’histoire ne dit pas si Jean-Marie Le Guen a été puni par la suite par le “professeur” Valls.

Avec 7sur7

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.