A cause du coronavirus, Issoufou libère son principal opposant Hama Amadou

Print Friendly, PDF & Email

Pour désengorger les prisons du Niger à cause du coronavirus, le président Issoufou Mahamadou a accordé lundi une remise de peine au chef de file de l’opposition nigérienne Hama Amadou. Ce dernier, dans un message à ses compatriotes a rappelé que quand « on marche, on titube, on tombe.
Le plus important est de se relever et continuer son chemin, le chemin qu’on s’est tracé ». Message…

Chers Concitoyens,

Après 8 mois et 14 jours en prison en deux temps, je me retrouve enfin, par la grâce de Dieu le tout puissant, et l’effort des hommes, chez moi, parmi les miens.

Le cœur et l’esprit aussi légers qu’à la veille du 14 novembre 2015.

C’est l’occasion pour moi de remercier, de toute mon âme, ma famille qui a enduré dans l’angoisse cette épreuve, cette autre épreuve avec moi, ainsi que tous ceux qui ont contribué à l’avènement de cet événement.

Ma reconnaissance éternelle va également à l’endroit de tous ceux qui, au-delà des vaillants militants de notre parti, par leur constant accompagnement et leurs soutiens multiformes, parfois insoupçonnés, ont rendu mon séjour en prison aussi agréable qu’il est possible de l’être dans pareil milieu.

Par-delà tout, je n’oublie jamais le soutien inestimable du peuple nigérien qui, dans son immense diversité, m’a permis de tenir le cap.

La vie est ainsi faite. Le choix que nous avons opéré n’est pas sans risques, comme tous les choix au demeurant.

On marche, on titube, on tombe.
Le plus important est de se relever et continuer son chemin, le chemin qu’on s’est tracé.

Pour ce et ceux qu’on aime.
Pour ceux qui nous aiment.

A tous et à toutes, encore merci.

Qu’Allah le tout puissant, dans son infinie bonté, descende sa grâce et sa miséricorde sur le Niger et son vaillant peuple, afin de les préserver de la pandémie du Covid-19, de l’insécurité et de toute autre rude épreuve.

Amine

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.