Kankan. Kassory accuse l’UFDG de ‘’violences et victimisation’’: ‘’pardonnez les évènements de Labé et de Dalaba’’

Print Friendly, PDF & Email

Ibrahima Kassory Fofana, Premier ministre et directeur national de campagne du parti au pouvoir, a été reçu lundi dans la commune de Kankan. C’est à la maison des jeunes de la ville, réputée fief du RPG, que le premier ministre a tenu un meeting face à une population fortement mobilisée pour montrer son engagement et son dévouement au président sortant Pr Alpha Condé, candidat à la présidentielle du 18 octobre prochain.

Dans son discours de circonstance, Dr Ibrahima Kassory Fofana a remercié les militants pour très forte mobilisation et a prôné la paix et l’unité nationale. Il a demandé de pardonner les incidents que son cortège a subi en Moyenne Guinée, et de voter massivement le RPG le dimanche prochain.

“J’aimerais remercier la population de Kankan pour cette grandiose manifestation, c’est ça Kankan Nabaya, l’incarnation de l’hospitalité généreuse et le rassemblement. C’est pour cela que je commencerai par vous dire de pardonner les évènements de Dalaba et de Labé, en réponse de tout ce qui s’est passé hier ou avant hier. Notre réponse doit être donnée le 18 octobre dans les urnes. Notre champion, votre fils, grâce à vous a pris la Guinée et s’est donné pour vision de construire et non de détruire. C’est pour cela que nous devons suivre son exemple, l’aider à l’unité de la Guinée et ne pas céder aux provocations.” a-t-il dit.

Poursuivant son discours dans la salle de spectacle de la maison des jeunes archi-comble, où il était entouré de milliers de militants, tous en jaune (couleur du RPG Arc-en ciel ndlr), le numéro 1 du gouvernement n’a fait aucun cadeau à l’opposition, notamment à l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo qu’il accuse de vouloir diviser les Guinéens et de faire la violence.

“Nous savons que dans ce scrutin, il n’y a que l’opposition et nous, donc deux  visions de la Guinée. La nôtre qu’incarne notre champion est celle de réaliser l’unité nationale, de mettre les Guinéens ensemble, de garantir le progrès social pour tous. Nos opposants ou nos adversaires ont pour vision de diviser la Guinée, de développer une idéologie d’exclusion, et en faisant cette exclusion, ils utilisent la victimisation pour montrer au monde qu’ils sont victimes. La victimisation n’est qu’une tactique et une technique pour se faire valoir. Les Guinéens savent qui fait la violence dans ce pays. Nous observons pendant la campagne électorale, tous les partis sortent dans le fairplay, dans la joie et dans la conformité. Mais quand l’UFDG sort, ce sont des violences, c’est couper les routes, c’est brutaliser les citoyens, les empêcher de travailler, fermer les boutiques pour empêcher les familles de se nourrir, c’est ça la différence de vision entre l’UFDG et le RPG. C’est pour cela que l’enjeu du 18 octobre est important, il n’y a que deux partis en lice, c’est l’UFDG et le RPG. Nous devons comprendre que voter un autre candidat, ce n’est pas aider ce candidat car il n’y arrivera pas, c’est diminuer nos voix et nos chances pour vaincre l’UFDG au premier tour”, a-t-il laissé en entendre.

Cette accueil à la maison des jeunes du Premier ministre a connu la présence des autorités locales notamment le gouverneur, le préfet et le maire et de plusieurs hautes personnalités venues de la capitale Conakry. Il faut tout de même rappeler que la venue du Kassory Fofana dans le Nabaya a occasionné des perturbations dans la circulation au Centre-ville.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

+224 623770609

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.