A la Direction générale du Trésor, Mourana Soumah imprime sa marque

🔴Par Ibrahima Diallo] Pour mieux contrôler les dépenses des entités étatiques, à l’heure de la moralisation des dépenses publiques, le nouveau Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité a limité les paiements en espèces à ses guichets. Une innovation efficace dans la sécurisation des capitaux dans leur flux.
 
Au mois d’août 2022, le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité, Mourana Soumah, a notifié dans une correspondance à l’Administrateur des Dépôts du Trésor, de limiter dorénavant les paiements en espèces en faveur des correspondants et des structures. Ainsi, sauf autorisation expresse du Ministre de l’Économie et des Finances ou par délégation au Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité publique, les paiements aux guichets de l’Agence des Dépôts du Trésor, pour permettre aux structures de faire face aux petites dépenses courantes ; les paiements sont strictement limités à un montant maximal de 5 millions de Francs guinéens par jour.
 
Par ailleurs, les paiements des prestataires et fournisseurs au compte des correspondants se feront par virement bancaire ou par émission de chèque au nom des personnes morales bénéficiaires, à l’appui de leurs coordonnées bancaires.
Ces nouvelles mesures s’inscrivent dans le cadre de la bancarisation des opérations financières de l’État et de ses démembrements.
Dans le même ordre, les salaires des fonctionnaires doivent faire objet de virement bancaire, à l’exception de ceux qui sont inférieurs ou égaux à un million de Francs guinéens. « Ils doivent être appuyés, des états des personnes concernées », précise le patron du Trésor et de la Comptabilité publique qui ajoute ceci : « lorsque les primes et les indemnités des cadres sont supérieures à un million de francs guinéens, elles doivent être virées aux comptes bancaires des ayants droits ». Injonction a été faite aux Directeurs Généraux des Établissements Publics Administratifs, Contrôleurs financiers, Agents comptables, Comptables publics et Assignataires des dépenses ; avec ampliation aux Ministère de l’Économie, du Budget et de la Banque Centrale.
Récemment, le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité publique a conçu la stratégie de l’élaboration et la mise en œuvre de la politique du Gouvernement dans les domaines du Trésor et de la comptabilité. Il a élaboré les règlements de comptabilité publique et les plans comptables des organismes publics, ainsi que celui de veille à leur application.
C’est dire que M. Mourana Soumah veille au respect strict de la réglementation relative à la gestion des comptes bancaires ouverts au nom des organismes publics, ainsi que tous autres comptes dont l’ouverture ne peut être autorisée que par le Ministre chargé des Finances.
Le Directeur général Mourana Soumah a réussi à rechercher l’unité et l’équilibre de la Trésorerie de l’Etat, par l’émission d’obligations à court, moyen et long termes. Il apporte une touche particulière en émettant les valeurs et titres pour le compte de l’Etat et les autres organismes publics. C’est une autre innovation dont il pourrait déjà se féliciter.
Aussi, il veille, en relation avec la Banque Centrale, à l’application de la réglementation relative aux institutions financières et aux organismes d’assurances et à la recherche de tous les concours possibles et aux efforts de mobilisation des ressources financières. Il participe toutefois, avec elle, à la définition de la réglementation en matière de micro-finances et la commission des agréments des établissements bancaires, des institutions mutualistes ou coopératives d’épargne et de crédit, ainsi que les compagnies d’assurances.
Il coopère aussi, avec l’Agent judiciaire de l’Etat, à la gestion du contentieux de l’Etat et à l’exécution des décisions de justice pour ou contre.
En étroite collaboration avec les ministères de tutelle, de la coopération et les bailleurs de fonds, il participe également à la mise en œuvre et au suivi des projets d’investissement, où l’intervention de l’Etat est requise.
Autres axes prioritaires de M. Mourana Soumah à la tête de la Direction du Trésor et de la Comptabilité, la poursuite de l’informatisation de la comptabilité du Trésor et l’élargissement du périmètre du compte unique du trésor qui permet une fongibilité des ressources de l’état, afin d’honorer les engagements de dépense qui arrivent dans le cadre de la gestion du budget.
Ce technocrate est dans l’esprit et la vision du Colonel Mamady Doumbouya pour apporter du sang neuf à la Direction générale du Trésor. C’est-à-dire rompre tout simplement avec les anciennes pratiques pour redonner au Trésor guinéen ses lettres de noblesse.
En conclusion, le Directeur général Mourana Soumah est un haut cadre de l’Etat qui imprime sa marque.
Ibrahima Diallo, journaliste et écrivain

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.