Connect with us

Communiqués

A Mamou, le CRG reste incontournable pour le financement des micro-entreprises

Published

on

Depuis 1989, le Crédit Rural de Guinée s’active dans la localité de Mamou où les petites et moyennes entreprises éprouvent souvent des difficultés de financement. Les populations elles-mêmes ne sont ne sont pas en reste, elles qui au quotidien ont besoin d’être accompagnées dans leurs différentes activités lucratives.

Premiers à se réjouir de l’implantation du CRG dans la région, les commerçants, agriculteurs, éleveurs, fonctionnaires et autres petits entrepreneurs. Selon Habib Diallo, délégué régional du CRG, l’institution fonctionne dans la zone avec un capital de 8 milliards de francs guinéens, ce qui lui donne assez de marge pour se focaliser sur son activité principale : offrir des solutions financières à ceux qui en expriment le besoin.

« Nous développons l’épargne, participons à l’activité de transfert domestique, accordons des crédits à nos clients mais aussi nous organisons une tontine pour faciliter la vie à nos adhérents », explique le délégué régional du CRG.

« On peut dire que nous avons réussi dans tous ces segments. Notre impact est très positif sur l’environnement et la vie des populations », ajoute Diallo.

Le dynamisme de la plus grande institution financière du pays a permis la création de très nombreux emplois qu’ils soient permanents ou temporaires.

« Le financement des activités agricoles, artisanales et commerciales rentables est notre priorité. Nous ciblons les couches les plus vulnérables notamment les femmes et les jeunes. Notre objectif est de participer au développement économique du pays », souligne notre source.

« Notre mission fondamentale est de fournir aux populations rurales et urbaines des services financiers adaptés à leurs besoins même si le crédit rural rencontre des difficultés liés à l’instabilité de la monnaie, à la pluviométrie qui fatigue les cultivateurs et aussi parfois aux casse à mains armées de certaines de nos agences », fait remarquer Diallo.

Pour Nantenin Camara, cliente du CRG à Mamou, le taux d’intérêt des prêts au niveau du CRG est raisonnable et permet aux bons gestionnaires de s’en sortir.

« Nous avons choisi le CRG compte tenu du grand intérêt qu’on en tire. Premièrement, il y a la discrétion et quand nous comparons ceux qui donnent des crédits par intérêt en ville et le crédit rural il y’a une très grande différence », affirme Nantenin qui souligne par ailleurs le très bon accueil dont elle bénéficie toujours dans les locaux du CRG à Mamou.

« En plus des prêts que le CRG nous octroie, nous pouvons encore épargner en leur confiant notre argent qui nous rapporte des intérêts. Nous n’avons plus peur d’être volés et même à distance nous pouvons recevoir notre argent par le biais d’Orange money », fait-elle remarquer.

Comme Nanténin Camara, de nombreux autres clients se disent fiers d’avoir choisi le CRG comme partenaire dans leurs propres activités.

Aïssata Camara

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook