Connect with us

A la Une

Abdoulaye Bah ne s’avoue pas vaincu : ‘’la population de Kindia ne payera pas d’impôts à un faux maire’’

De passage à Mamou, samedi 17 novembre, l’ex-président de la délégation spéciale et candidat malheureux pour le contrôle de la Mairie de Kindia a rendu visite au bureau fédéral de l’UFDG de la ville-carrefour, en Moyenne Guinée.

Abdoulaye Bah qui ne s’avoue pas vaincu a confié dans un entretien à Mediaguinee qu’il obtiendra la place de premier responsable de la commune urbaine de Kindia. Devant les partisans de l’UFDG à Mamou, Abdoulaye Bah a déclaré que la population ne va pas payer de taxe à un faux maire. Car, dit-il,  jusqu’à preuve du contraire, c’est lui le maire légitime de la commune urbaine.

«« C’est la population qui élit les conseillers communaux. Ce qui se passe à Kindia c’est déplorable et inacceptable. Tout le monde est témoin de cette mascarade. Kindia m’a installé légalement. C’est moi que les citoyens ont choisi, alors je suis le maire. Actuellement à Kindia, il y a le faux maire Mamadouba Bangoura et le vrai maire Abdoulaye Bah. La population de Kindia ne paye plus de taxes, car elle ne va pas payer cela à un faux maire. Elle dit qu’elle est avec moi. J’avais obtenu 22.140 voix. Ce qui m’avait donné 22 conseillers à Kindia. Nous sommes dans cette situation de crise. Actuellement, il n’y a rien à la commune. Aucune activité ne bouge. Pendant 23 jours, les commerçants de Kindia n’ont pas travaillé. Quand j’ai été installé chez moi, ils ont dit qu’ils ne vont pas payer les taxes à un non élu. C’est légitime. Vous donnez votre argent à celui que la population a choisi. Ceux qui veulent porter plainte contre moi sont libres. Depuis deux semaines les droits de marché et les taxes ne sont pas payées. Les taxes non payées me seront restituées dans les jours à venir et c’est pour le développement de Kindia. Ils n’ont qu’à porter plainte. On verra si la justice guinéenne joue pleinement son rôle ou pas»», a t-il dénoncé.

Il faut signaler qu’à Kindia, désormais il y a un maire qui a été installé par les autorités à la commune et un second installé à son domicile. La question que l’on se pose maintenant est de savoir qui de Mamadouba Bangoura de l’UDG ou d’ Abdoulaye Bah de l’UFDG aura le dernier mot.

Aïssata Camara, correspondante régionale à Mamou

625242760

Continuer la lecture
4 Commentaires

4 Comments

  1. observateur

    18 novembre 2018 at 20 h 08 min

    cet homme doit être mis aux gnoufs. Ces propos sont une invitation à la désobéissance civile sans plus. Et si par malheur ceux qui décident de lui donner l’argent c’est à leur risques et périls. L’L’état a tous les moyens de réclamer son dû. A bon entendeur…Ce n’est plus un problème de maire mais un problème d’intérêt et d’orgueil personnel.

  2. Denise

    18 novembre 2018 at 21 h 57 min

    Lui il est un perturbateur égoïste qui ne pense qu’à lui. Tant pis pour ses parents qui lui verseront de l’argent. En plus regardez si c’était lui le maire de Kindia, pourquoi il ne peut et ne pourra rien signer d’authentique en son nom? Mais bon, c’est le parent de celui qui avait imité la signature de Conté. C’est coutumier chez eux

  3. Sylla

    19 novembre 2018 at 1 h 43 min

    Mais il n’y a aucune crise a Kindia.
    C’est vous Mediaguinee’ qui allumiez le feu a Kindia en donnant la parole a ce monsieur.
    Moi c’est vous que j’accuse. Pas lui.
    Est ce que vous ne connaissez pas la situation a Kindia comme tout le monde? Alors pourquoi jouez vous a ce jeu enfantin qui risque d’allumer le feu a Kindia?
    C’est vous les vrais responsables. Pas ce monsieur qui n’est que frustre’.

  4. Camara

    19 novembre 2018 at 8 h 08 min

    Des commentaires de merde qui puent l’ethnocentrisme. On confond Abdoulaye Bah à sa communauté…
    J’ai envi de vomir ! Continuez à croupir dans votre misère morale

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter