Abdoulaye Kourouma, RRD : « si Alpha Condé est libre, qu’il rende visite à Kassory, à Diané qui sont en prison »

Print Friendly, PDF & Email


Le président du parti Rassemblement pour la Renaissance et le Développement (RRD) a, à-travers une interview qu’il a accordée à notre rédaction ce samedi 23 avril 2022, réagi  à la libération de l’ex-président Alpha Condé par le Groupement des Forces Spéciales (GFS) qui avait restreint ses mouvements depuis le renversement de son régime le 5 septembre dernier.

Abdoulaye Kourouma analyse ce communiqué du CNRD annonçant cette liberté du champion du RPG comme si quelqu’un s’asseyait pour s’expédier lui-même une lettre, parce que le CNRD sait pertinemment que l’ex président Alpha n’est pas libre, ils veulent montrer aux gens qu’il est libre, a-t-il soutenu.
À en croire cet acteur politique, il n’y a rien plus que la liberté d’une personne, qui qu’il soit. « Car personne ne souhaite la prison même à son ennemi à plus forte raison quelqu’un qui a été président de la République. Mais la question qu’il faut se poser est-ce que Alpha est libre de ses mouvements ? Est-ce que Alpha peut aller quelque part sans demander l’ordre à quelqu’un ? Est-ce que Alpha peut rendre visite par exemple à un Kassory, ou à un Diané qui est en prison ? La question que je me pose c’est ça. Parce qu’en écoutant le communiqué,  il est indiqué qu’on peut rendre visite à Alpha Condé mais sous demande. », fait remarquer cet ancien député de l’Assemblée Nationale.
Poursuivant, il dira ceci: « Est-ce que ce n’est pas un semblant, parce que je comprends comme un communiqué pour se rapprocher de la position de la CEDEAO mais pas une liberté comme on l’entend pour Alpha. Moi je pense que les gens doivent arrêter de jouer avec eux-mêmes»
Pour finir, Abdoulaye Kourouma met en garde la junte sur les exigences de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui selon le chronogramme va se réunir dans moins de 24 heures pour réévaluer l’évolution de la transition en Guinée « Bientôt le 25 avril et la CEDEAO va se retrouver et leur exigence primordiale ainsi que celle de la communauté internationale c’est le retour à l’ordre constitutionnel, ce n’est pas si Alpha est libre ou pas ».
Mamadou Yaya Barry 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.