Sano conjugue au passé le régime d’Alpha Condé : ‘’aujourd’hui, nous n’avons pas d’institutions légitimes ni légales dans ce pays’’

Print Friendly, PDF & Email

En marge de l’appel à résister du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), le coordinateur national de la structure Abdourahmane Sano a indiqué mercredi à la presse que le président Alpha Condé est « un vieil homme de grand âge, complètement coupé de la réalité ».

« Le problème du FNDC, je le rappelle, c’est lutter contre l’accaparement du pouvoir par monsieur Alpha Condé. Cela bien sûr passe par la défense de la constitution, c’est cela l’inspiration, l’engagement et la volonté de notre peuple. Que monsieur Alpha Condé et le clan mafieux qui circule autour de lui veulent affronter, bafouer pour juste leurs intérêts égoïstes. Le FNDC est déterminé à empêcher le troisième mandat. Il n’y aura pas de 3è mandat s’il plaît à Dieu, c’est clair. Maintenant, les gens peuvent rêver à des stratagèmes pour aller vers leur objectif.

Monsieur Alpha Condé est coupé de la réalité. N’oubliez pas que c’est un vieil homme de grand âge, il est complètement coupé de la réalité.  Et puis, du fait de l’ambition qu’il a aussi de s’éterniser au pouvoir, il ne voit pas du tout la réalité de ce qui se passe. Il n’écoute pas son peuple. Et donc, il instaure une dictature, il veut créer la frayeur, les intimidations, les assassinats ciblés comme on le constate un peu partout sur le territoire pour que tout le monde se résigne et qu’il continue par martyriser notre peuple.  J’estime que c’est ce qui fait qu’il ne voit absolument rien en nous. Et nous, nous considérons tout simplement qu’il est aujourd’hui le lien de parjure et qu’il n’est plus le président légitime ni même légal de notre pays.  Et donc, on peut concéder encore que c’est peut-être la limite qui lui permet d’aller jusqu’à la fin de son mandat. Mais, la situation qu’il est en train de créer, nous amène aujourd’hui à ne plus le reconnaître comme chef de l’Etat de ce pays. Je ne peux pas vous dire ce que nous sommes en train de faire, nous considérons tout simplement qu’aujourd’hui, nous n’avons pas d’institutions légitimes dans ce pays, nous n’avons d’institution légales dans ce pays. Et, nous allons en tirer toutes les conséquences », confie M. Sano qui s’est par ailleurs réjoui du soutien de l’homme politique français Jean-Luc Mélenchon au FNDC.

« On a été très surpris et réconfortés de voir un homme politique européen notamment français de prendre la parole par rapport aux situations qui prévaut dans notre pays. Le soutien de la France insoumise est bien envers notre peuple, qu’envers le FNDC. Le FNDC, il est vrai, porte aujourd’hui les aspirations du peuple mais, c’est surtout pour nous un acte qui va dans le sens de confirmer l’universalité des valeurs démocratiques et des valeurs morales. Ce qui est valable pour le peuple français, l’est pour le peuple guinéen. Le combat que nous sommes en train de mener est donc un combat universel. Je crois que c’est ce qui ressort de la communication de monsieur Mélenchon. Et, surtout de ses prises de parole à travers une vidéo sur les réseaux sociaux, on ne peut que s’en réjouir ».

Mohamed Cissé

+224 623338357

———–

Crédit photo : VisionGuinee

 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.