Abdourahmane Sano (FNDC) : ‘’ceux qui décident d’aller aux urnes sont dans leur droit’’

Print Friendly, PDF & Email

Le coordinateur national du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) Abdourahmane Sano a confié à Jeune Afrique que « ceux qui décident d’aller aux urnes sont dans leur droit ». Allusion faite à Dr Ousmane Kaba, leader du PADES et membre influent du FNDC qui a annoncé récemment qu’il sera candidat à la présidentielle d’octobre prochain avec ou sans Alpha Condé.

« Je le répète, le FNDC n’est pas une coalition politique qui aurait pour objectif de conquérir le pouvoir. C’est un simple mouvement citoyen qui veut favoriser la démocratie dans le pays. Ceux qui décident d’aller aux urnes sont dans leur droit », dit-il à JA.

Poursuivant, le leader du FNDC a également indiqué qu’il est partant pour un dialogue avec le pouvoir afin d’aplanir les divergences. Même s’il reconnaît que des divergences subsisteront.

« On ne peut pas vouloir le principe de démocratie sans être animé par l’esprit de dialogue. Nous sommes un mouvement pacifique, et le dialogue fait partie de l’un de nos principes fondamentaux. Des désaccords subsisteront, notamment sur la question du troisième mandat, mais, dans la situation dans laquelle se trouve le pays, nous devons nous réunir autour d’une table », souligne-t-il. Rappelant qu’« en 2010, c’est à travers le dialogue, sous la houlette de la Cedeao et de la communauté internationale, que nous avons pu aboutir à la Constitution de mai. Celle qui a permis à Alpha Condé d’arriver au pouvoir dans le cadre d’élections civiles et structurées. Si le dialogue est au bout du canon, à nous d’en tirer les conséquences ».

Mohamed Cissé

1 Commentaire
  1. Bah plus 2 semaines il y a
    Repondre

    Vous êtes les meilleur.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.