Abdourahmane Sano : ‘’la Guinée n’appartient pas exclusivement à quelqu’un’’ (vidéo)

Print Friendly, PDF & Email

Le coordonnateur national du front national pour la défense de la constitution (FNDC) ne regrette pas la déclaration qui a conduit à son arrestation et à sa condamnation. Abdourahmane Sano qui intervenait ce lundi, 9 décembre dans l’émission les Grandes gueules de radio Espace fm a indiqué que si c’est nécessaire, il est prêt à reconduire les mêmes mots et les mêmes phrases dans d’autres déclarations dans le cadre des appels à manifester que le FNDC lancera.

‘’Moi je ne me préoccupe pas de qui on arrête et de qui on n’arrête pas et je voudrais préciser que le texte dont il est question, c’est moi qui l’ai rédigé, c’est moi qui l’ai proposé au comité de pilotage et à la plénière et ça été adopté, je n’ai aucun problème avec ça. Toutes les autres déclarations qui vont être faites dans le cadre de l’appel à manifester, de la même façon, j’introduirai les phrases et les mots qui leur ont fait mal pour qu’ils comprennent que notre détermination est totale’’, a dit le coordonnateur du FNDC, expliquant que la Guinée n’est pas une propriété privée de quelqu’un, fut-il chef de l’Etat.

‘’La Guinée n’appartient pas exclusivement à quelqu’un, fut-il un chef d’État, ce n’est pas la propriété privée de quelqu’un. Donc prendre une déclaration, donner son point de vue sur la vie de la nation, j’estime que c’est un devoir pour tout citoyen, c’est d’ailleurs une obligation que nous exerçons et personne ne va nous ôter cette liberté’’, a-t-il ajouté.

Thierno Sadou Diallo

+224 626 65 65 39

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.