Aboubacar Koita : ‘’par cet arrêt, la Cour Constitutionnelle met complètement fin à tous les débats…’’

Print Friendly, PDF & Email

Dans son arrêt rendu jeudi 11 juin 2020, la Cour Constitutionnelle guinéenne a mis un terme au débat lié à la falsification ou pas de la nouvelle Constitution. Elle annonce que la Constitution publiée au journal officiel à la date du 14 avril 2020, reste la seule en vigueur.

Aboubacar Dorah Koïta, coordinateur Général de la Jeunesse CEDEAO-Guinée qui a été joint par Mediaguinee, a souligné que le débat devrait être clos. Et que les questions d’intérêt national comme l’élection présidentielle et le dialogue inclusif, doivent être la priorité des priorités.

« Par cet arrêt, la Cour Constitutionnelle met complètement fin à tous les débats liés à la prétendue falsification de la nouvelle Constitution. Ses décisions étant sans recours, chacun doit s’aligner derrière cet arrêt qui, à mon sens est bien motivé. Il s’impose à tous, que nous l’approuvions ou pas. Nous devons désormais faire face à d’autres priorités notamment l’organisation de l’élection présidentielle à date qui doit nécessairement être précédée par un dialogue inclusif, transparent et sincère afin de permettre la tenue de cette élection dans un climat apaisé. L’autre priorité est incontestablement la consolidation de la paix et du tissu social », a dit M. Koïta.

Mohamed Cissé

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.