Aboubacar Koita, président jeunesse Cedeao-Guinée : « nous souhaitons que le cadre de dialogue soit sérieux »

Dorah Aboubacar Koita, président de la jeunesse Cedeao-Guinée a réagi au décret de création du cadre de dialogue inclusif pris hier par le colonel-président Mamadi Doumbouya. Réaction👇👇

« Nous le savons tous que la survie d’une nation en transition militaire passe impérativement par le dialogue permanent et requiert que du sommet à la base tous soient portés par le même combat et la même détermination pour un pays vertueusement gouverné, réconcilié avec lui même et apte à écrire de nouvelles pages de son histoire.

Face donc à la situation sociopolitique délétère que nous traversons, ce cadre de dialogue inclusif qui vient enfin d’être institué et que nous avons tant réclamé est incontournable.

C’est pourquoi, nous nous réjouissons de sa mise en place et formulons le souhait qu’il soit un cadre sérieux et transparent et non une instance de manipulation de l’opinion.

Toutefois, la coïncidence de la mise en place de ce cadre et le sommet de la CEDEAO qui se tiendra au siège des nations en marge de la 77ème session de cette organisation mondiale et qui connaîtra certainement la participation du PM s’apparente à une ruse déguisée car nous avons encore les souvenirs du dialogue tape à l’œil du PM BEAVOGUI tenue le 27 juin dernier et à la veille d’un autre sommet de la CEDEAO.

Qu’a cela ne tienne, nous ne cesserons jamais de rappeler l’impérieuse nécessité de dialoguer sérieusement et sereinement pour trouver des solutions pérennes aux problèmes guinéens et aplanir nos divergences sur l’orientation et la conduite de cette transition.

En ce qui nous concerne à la Société Civile nous attendons de ce cadre de dialogue inclusif une tribune d’écoute des uns et des autres, une tribune où chaque acteur guinéen se sent appartenir à la nation »

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.