Aboubacar Soumah défie le Ministère de l’Education : ‘’si on gèle le salaire d’un enseignant…’’

Print Friendly, PDF & Email

C’est un Aboubacar Soumah visiblement très remonté qui s’est exprimé sur la menace des autorités à geler les salaires des enseignants s’ils ne retournent pas en classe. Du haut de son siège à Donka ce samedi, le secrétaire général du Syndicat libre des enseignants de Guinée (SLECG) a menacé d’appeler à un mouvement général des enseignants devant les DPE pour réclamer les salaires si cette décision venait être appliquée par les autorités éducatives du pays.

“Aujourd’hui, dans toutes les préfectures, les IRE, les DPE, les DSE, sont en train d’intimider nos camarades pour dire que celui qui ne viendra pas à l’école son salaire sera gelé ou retenu pour être remis aux volontaires qu’ils sont en train de recruter. Mais, je le dis et je répète, tout enseignant dont le salaire sera coupé, nous nous rendrons massivement pour aller aux DPE réclamer nos salaires”, a-t-il lâché. Dénonçant les enseignants en situation de classe pour saboter leur grève. Il a ensuite demandé qu’ils soient identifiés par les responsables à la base.

« Tout enseignant qui se retrouvera en classe, essayez de prendre leur liste. Tous ceux qui nous trahissent là, prenez les noms pour envoyer ici. Puisse que le combat que nous sommes en train de mener, nous allons partager les fruits ensemble. Au moment où les autres étaient sur le terrain, ils étaient couchés, ils n’ont pas accepté. Donc, prenons notre responsabilité. Tous ceux qui ne nous accompagnent pas et qui sabotent notre mouvement, prenez les noms et envoyez ici pour qu’on inscrive dans l’histoire et qu’on les dénonce au niveau de toutes les préfectures et toutes les écoles. Nous chargeons tous nos responsables à la base de nous dresser la liste de tous ceux qui seront dans les classes. Cette fois-ci, nous allons prendre nos responsabilités ».

Mohamed Cissé 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.