Aboubacar Soumah rejette le protocole d’accord : ‘’chez nous, la grève continue’’

Print Friendly, PDF & Email

Le gouvernement guinéen a signé hier mardi avec le syndicat de l’éducation un accord donnant une prime spéciale aux enseignants selon les zones.

Joint par Mediaguinee, le secrétaire général du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), Aboubacar Soumah qui a brillé par son absence à cette rencontre qui a eu lieu à la Fonction publique- a confié mercredi que ce protocole d’accord signé n’engage que les structures signataires, et qu’avec sa structure la grève continue jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

« Ce protocole d’accord ne nous concerne pas, ça n’engage que les structures signataires et leurs bases. Quant à nous, nous continuons notre grève. Nous sommes en grève et nous sommes à la maison jusqu’à ce que le gouvernement nous appelle pour la poursuite des négociations », a déclaré, Aboubacar Soumah

S’agissant de la rencontre d’hier entre les autres structures syndicales de l’éducation, Soumah a indiqué que sa structure n’a pas été invitée : « Nous n’avons pas été conviés par le gouvernement. Donc pour le moment la grève continue ».

En grève depuis le 9 janvier dernier, les syndicalistes de l’éducation signataires dudit protocole ont appelé à la reprise des cours ce mercredi sur toute l’étendue du territoire national.

Pour rappel, le SLECG piloté par Aboubacar Soumah réclame à l’Etat un salaire de base de 8 millions de francs guinéens pour chaque enseignant.

Aussi faut-il noter la présence à cette rencontre d’Oumar Tounkara et de Mohamed Bangoura “Roméo”, tous exclus du SLECG, qui disent représenter leur structure.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.