Aboubacar Soumah : au lycée Bonfi, il y a un ”super proviseur, soutenu par la Présidence”

Print Friendly, PDF & Email

Le proviseur du lycée Bonfi aurait refusé à 7 enseignants de son école d’entrer en possession de leurs emplois du temps. L’information a été confirmée par le secrétaire général du Syndicat Libres et Enseignants Chercheurs de Guinée (SLECG), dans l’émission les grandes gueules de la Radio Espace FM ce vendredi 13 novembre 2020.

Il s’agit de Mory Mansaré professeur de français, d’Amadou Diogo Barry professeur de Chimie, de Saliou Soumah professeur de Géographie, Facinet Bangoura professeur de Géographie, d’Alpha Amirou Bah professeur de Chimie, Mariame Bangoura professeur de Français et Kadiatou Cissé professeur de Chimie qui sont tous mis à l’écart par le proviseur, pour dira, Aboubacar Soumah, ‘’être remplacés par des vacataires. Ce qui est d’ailleurs plus grave, si au moins ce sont des enseignants titulaires, là au moins on pouvait comprendre, mais des enseignants vacataires, des militants zélés du RPG, qu’il a ramassés’’, lance-t-il d’entrée de jeu.

À en croire le secrétaire général du SLECG, « Cela est dû à leur appartenance au SLECG, parce que certains sont nos responsables, des représentants à la base au niveau de la commune de Matam et au niveau de l’établissement du lycée Bonfi », avant d’ajouter « Pour eux, ce sont des responsables du SLECG, il faut les mettre à l’écart en cas d’éventuelle grève, c’est à cause de cela. Mais lui, Alhassane Bérété, je dis et j’insiste là-dessus, c’est un militant zélé du RPG, qui dit qu’il n’a rien à faire avec un DCE, il n’a pas besoin d’un ministre et lui, il a à faire directement avec la présidence. »

M. Soumah rappelle ; « Pendant les examens, il a remplacé les enseignants titulaires qui enseignent dans les classes de terminales et les dixièmes années, par des enseignants qui ne sont même pas titulaires, pour corriger le BAC et le Brevet… Lui, c’est un super proviseur soutenu par la présidence. Nous allons respecter la procédure normale : premier temps, nous allons saisir la DCE puis le ministre. »

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.