Acquisition de vaccins contre Covid-19 en Guinée : ‘’nous visons 2 millions et demi de doses’’ (Dr Sakoba)

Print Friendly, PDF & Email

Face à la presse ce mardi, 12 janvier, le Directeur général de l’ANSS a affirmé que dans le cadre du plan COVAX élaboré et validé début décembre dernier, par le gouvernement et ses partenaires (OMS, UNICEF), une commande de 2 millions et demi de doses de vaccins a été faite, pour un coût de 70 millions de dollars.

A l’en croire, pour la vaccination contre Covid-19, « comme l’OMS nous a dit de prendre à peu près 20% de notre population, nous avons estimé à peu près à 2 millions 400 milles doses. Il y a des pays qui sont partis jusqu’à 50%. Donc, ce chiffre là peut-être très dynamique. Nous visons de recevoir au maximum 2 millions à 2 millions 500 milles doses pour vacciner un maximum de guinéens », dira-t-il.

Parlant de l’acquisition des vaccins, il dira que « le seul accord qui est signé et qui est très sûr, c’est l’accord avec le plan COVAX à travers l’OMS et l’UNICEF. Là, le gouvernement a demandé il y a trois mois et nous avons la réponse à travers l’OMS et l’UNICEF. On a demandé 2 millions de doses. Maintenant, on ne sait pas quelle sera la cadence de livraison de ces 2 millions de doses. On nous avait annoncé que ça allait commencer par 3% de notre population. Donc si vous calculez bien, ça fait 360 à 400 mille doses. C’est ce qui sera la dose initiale parce qu’on n’aura pas toute la dotation en même temps. Mais les choses peuvent changer de façon très rapide en fonction de la disponibilité mondiale.

Par rapport à la Russie, nous sommes en phase de négociation. Le gouvernement guinéen a demandé 2 millions de doses aussi à la Russie, mais nous n’avons pas eu encore de réponse favorable pour ça. Et le 15 de ce mois, il y aura une négociation à Moscou entre notre ambassadeur et les autorités russes pour définir quelle est la quantité susceptible d’être fournie à la Guinée comme dotation initiale. Pour le moment, les 55 doses qu’on a reçu, c’était entre relation bilatérale et ces doses ont été reçues par voie diplomatique et non par voie ANSS. C’est pour cela que je vous dis que c’est une vaccination pilote qui n’était même pas prévue dans notre plan COVAX. Mais qu’on a salué par ce que ça montre les volontés de collaboration pour l’acquisition du vaccin.

Par rapport à la Chine, nous avons envoyé par voie officielle parce que c’est le ministre qui a écrit et qui a été adressé à la coopération chinoise notre désir d’obtention du vaccin chinois. Au moment où je vous parle, nous n’avons pas encore reçu de réponde formelle. Voilà jusqu’où nous en sommes pour l’acquisition.

Par rapport au coût, c’est vrai que beaucoup de partenaires se sont manifestés pour contribuer dont la Banque mondiale. Mais pour le moment aussi, on n’a pas une réponse formelle. Mais l’Etat a prévu dans son budget, les coûts opérationnels et même une partie de l’achat des vaccins. Nous avons pris des dispositions à ce niveau parce que comme vous le savez, nous avons reçu un fonds Covid où on n’a pas encore fini d’utiliser. On a bloqué certaines lignes pour pouvoir faire face à la campagne de vaccination. »

Youssouf Keita    

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.