Acte 6 du Fndc à Labé : les défenseurs de la constitution rééditent l’exploit…

Print Friendly, PDF & Email

A l’image de la coordination nationale, l’antenne régionale du front national pour la défense de la constitution (FNDC) de Labé a battu le pavé ce mardi à Labé.

Contrairement aux autres jours, cet acte 6, les défenseurs de la constitution ont rallié le carrefour Bilaly pour démarrer la marche aux environs de 11 h, avant de rejoindre le quartier Daka, carrefour Saikou Baldé, rond-point Hoggo-M’bouro, la rue des banques, quartier Dow-Saré pour terminer au stade régional Elhadj Saifoulaye Diallo. Les manifestants, dans leur périple, scandaient des slogans hostiles au régime : ‘’Alpha zéro’’, ‘’amoulanfé’’ ‘’latotako’’.

Dans son allocution de circonstance, le coordinateur du fndc de Labé a dit que la libération d’Adbourahmane Sanoh et Cie est une victoire.

« Nous avons obtenu une petite victoire par rapport à la libération des leaders du fndc, kidnappés en octobre dernier, injustement incarcérés et condamnés à des peines allant de 6 à 12 mois de prison ferme. Nous demandons leurs indemnisations à la hauteur de l’injustice commise à leur égard par le gouvernement guinéen. Leur libération est une petite victoire dans ce grand combat contre la réforme de la constitution initiée par les imposteurs. Nous réclamons justice pour la vingtaine de jeunes tués par une milice à la solde d’un pouvoir moribond. Ensemble, nous aurons la victoire finale avec la déclaration du président de la république annonçant officiellement sa non candidature à l’élection présidentielle de 2020 », annonce Elhadj Habib Bah.

Parlant des élections législatives du 16 février prochain le premier responsable du fndc de Labé, d’interpeller les partis politiques membre de la plateforme

« Ceux qui estiment que le fndc ne doit pas se prononcer par rapport aux élections législatives se trompent lourdement. Nous savons qu’à date il est impossible pour l’Etat guinéen d’organiser un référendum. La machine à fraude est lancée. Aux partis politique membres du fndc, de se retirer de ce processus qui dirige la Guinée tout droit vers la concrétisation de ce fameux troisième mandat. Aux militants du fndc, nous vous demandons de multiplier la vigilance et de se focaliser sur ce combat, entamé depuis plusieurs mois. Ensemble unis et solidaires nous vaincrons », conclut le coordinateur du fndc.

A noter qu’aucun incident n’a été enregistré lors de cette manifestation. Mais toutes les activités économiques étaient paralysées. L’administration elle tourne en plein régime. Le rendez-vous est donné pour le mardi 17 décembre prochain.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.