Affaire 28 milliards fg détournés : le ministère public requiert le renvoi de Super V et Cie des fins de la poursuite 

Print Friendly, PDF & Email

Après deux ans devant le tribunal de première instance de Kaloum pour les faits d’un détournement de 28 milliards de Francs guinéens destinés à l’organisation de la Can des éditions 2019-2021, suite  à une plainte de l’actuel président de la Féguifoot, Mamadou Antonio Souaré, le procureur vient de requérir, ce jeudi 30 juillet le renvoi  des fins de la poursuite pour des faits non constitués l’ancien président de la Féguifoot Salifou Camara Super v, l’ancien secrétaire général de la fédération Ibrahima Blasco Barry, l’ancien trésorier Aboubacar Morton Soumah et Aly Camara.

 A l’audience d’aujourd’hui qui était axée sur les plaidoiries et réquisitions, dans cette affaire de  28 milliards de francs Guinéens alloués par  la Fifa, la Caf et MTN à titre de subvention à l’organisation de la  Can 2021 en Guinée, la partie civile dirigée par Me Doura Chérif  a rappelé que les accusés ont été épinglés par un audit qui a été engagé par Antonio Souaré sur demande de la Fifa et la Caf sur la gestion de l’équipe de Super V concernant les années 2013-2014 et 2015.
Selon Doura Chérif, ”c’était une action concertée. Ils doivent justifier l’utilisation de ces fonds. Nous soutenons qu’il y a eu  abus de confiance”.
“Nous demandons au tribunal de les condamner au payement des 28 milliards de francs guinéens. Il  faut qu’on dépassionne les débats. Cette plainte n’est pas portée pour faire du mal à quelqu’un”, a dit un autre avocat de la partie civile, Me Koundiano. Un argument de la partie civile que le ministère public ne soutient pas. Pour ce dernier, Antonio n’a pas qualité de poursuivre les accusés.
“La fédération n’avait pas besoin de nous mettre dans un spectacle qui ne dit pas son nom. Antonio Souaré et Salifou Camara ne devraient pas se présenter ici pour honneur de la Guinée”
A en croire le procureur, dans cette affaire le fusil est parti à gauche au lieu d’aller à droite. Ajoutant qu’il ne revient pas à Antonio de poursuivre Super V et Cie. Mais plutôt à la Caf, Fifa ou à l’État à travers MTN – areeba qui sont les donateurs des 28 milliards qui étaient logés à la société générale des banques en Guinée sur  le compte de la Féguifoot.
“Dans cette affaire, il n’y a pas d’action et il n’ y a pas d’intérêt. Nous contestons la qualité de la personne qui a porté plainte. Les faits pour lesquels sont poursuivis Salifou Camara, Ibrahima Blasco Barry, Aboubacar Morton Soumah et Aly Camara ne sont pas constitués ni légalement ni moralement. Conséquence, le ministère public requiert de les renvoyer à des fins de la poursuite”.
 Du côté de la défense, le pool d’avocats dirigé par le bâtonnier Me Djibril Kouyaté n’a pas manqué de clamer l’innocence de ses clients dans cette affaire qui continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive.
Elisa Camara
+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.