Connect with us

Politique

Affaire 3è mandat : Badra Koné de l’UFR charge Bouna Keita, Paul Moussa et M’Bemba Traoré de la COPAM

La question d’une éventuelle modification de la constitution a été vivement rejetée ce samedi, 16 mars par les militants de l’Union des Forces Républicaines (UFR) de l’ancien Premier ministre Sidya Touré au siège du parti à Matam.

Revenant sur la cérémonie organisée jeudi dernier au palais du peuple par les partis alliés à la mouvance présidentielle, le vice- maire de la commune de Matam Badra Koné s’est attaqué aux responsables de la COPAM dont Paul Moussa Diawara, ancien directeur général de l’Office Guinéen de la Publicité (OGP), l’accusant d’être le cerveau de cette organisation qui, dit-il, veut pousser le président de la république, le prof Alpha Condé à 3è mandat.

 »Ceux qui disent Oui à la nouvelle constitution, ce sont des criminels. Bouna Keita est un délinquant, M’Bemba Traoré est un délinquant, Paul Moussa Diawara est un délinquant, un voleur de la république, un renégat, il a été attrapé ici pour vol, c’est un voleur. C’est lui qui a décidé d’organiser cette cérémonie pour qu’il puisse gagner au détriment de tous les Guinéens », dénonce-t-il.

Poursuivant, il a félicité ceux qui se sont introduits au palais du peuple pour protester contre une modification de la constitution.

 »Je remercie les visionnaires qui ont protesté contre ce que les gens sont en train de faire. C’est de la malhonnêteté intellectuelle. Ils ont pris des dispositions pour empêcher cette organisation », a-t-il ajouté.

Après ce discours de Koné, les militants se sont levés, papiers en main, pour dire  »Non » au troisième mandat.

Mohamed Cissé 

+224 623-33-83-57

 

Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter