Affaire Aboubacar Soumah : l’UFR déplore qu’ « une simple altercation ait pu aboutir à un mandat de dépôt »

🛑COMMUNIQUE🛑L’Union des Forces Républicaines (UFR) constate avec étonnement la célérité avec laquelle le Procureur du TPI de Mafanco s’est autosaisi de l’incident qui a opposé Honorable Aboubacar SOUMAH, Président de la Guinée pour le Développement et l’Équilibre (GDE) et le chroniqueur Ahmed CAMARA dans un studio médiatique. Un incident qui aurait dû se régler à l’amiable sans l’implication de la justice surtout qu’aucune des parties n’avait, jusqu’à l’auto-saisine du Procureur de la République, porté plainte.

L’Union des Forces Républicaines (UFR) condamne le fait que cette affaire que l’on peut qualifier de simple altercation ait pu aboutir à un mandat de dépôt à la maison centrale contre cet ancien député de la République. Cette décision d’une extrême sévérité exhume des souvenirs d’une époque récente où la justice était instrumentalisée à des fins politiques.

L’Union des Forces Républicaines (UFR) rappelle qu’il y a quelques semaines, un Ministre de la transition avait giflé un policier entraînant des blessures au niveau des lèvres de celui-ci. Bien que les images du policier aient circulé en boucle sur les médias, cela n’a pas attiré l’attention du Procureur de la République.

L’Union des Forces Républicaines (UFR), tout en exprimant tout son soutien à l’Honorable Aboubacar SOUMAH, Président de la GDE, condamne cette décision extrême et voit en elle, une volonté d’intimidation des leaders politiques.

Le Bureau Exécutif National de l’UFR

Conakry, le 21 juin 2022

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.