Affaire Asperbras : Cellou Dalein Diallo présente ses excuses au fils d’Alpha Condé

Print Friendly, PDF & Email

Le chef de file de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo a présenté jeudi ses excuses à Mohamed, fils du président Alpha Condé pour l’avoir accusé dans un passé récent d’être celui-là qui a imposé le groupe Aperbras dont le contrat pour la fourniture d’électricité a fait couler beaucoup d’encre en Guinée. C’était à la Maison de la presse…

L’affaire GETMA-Bolloré, je sais qu’à un moment donné, ils ont déplacé le débat. D’abord, ils ont dit que je n’ai pas voulu m’exprimer ce n’est pas vrai. J’ai accordé une interview à RFI et j’en ai parlé à l’assemblée nationale. Cette attribution du marché à Bolloré a été assumée par Alpha. Il dit que Bolloré est un ami donc, je privilégie les amis. Le problème ici avec Alpha Condé, depuis 2011, les marchés publics sont attribués à des amis sans appel à la concurrence. Et j’en ai dénoncé de tas de marché. J’ai parlé de ASPERBRAS, un marché de 144 millions de dollars alors qu’un appel d’offres était fait. Le dépouillement est en cours, le président de la République a interrompu ce dépouillement et il a imposé ASPERBRAS. Moi, j’avais dit à l’époque que l’entreprise était introduite par son fils. Et Papa Koly a dit ici que ce n’était pas son fils que c’était le président Sassou (du Congo. Je m’excuse auprès du fils puisque Papa Koly était acteur. Donc Sassou qui a proposé que ça soit ASPERBRAS, qui a proposé une offre beaucoup plus moins disant que les offres qu’on avait au niveau de l’appel d’offres. (…) C’est deux ans après qu’ils ont annulé le contrat qui n’était pas exécuté alors que l’argent était payé ».

Yaya Dramé

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.