Affaire budget chef de file de l’opposition: « Mamadou Sylla continuera de rêver encore longtemps » (Aly Kaba, RPG)

Print Friendly, PDF & Email

L’idée de Mamadou Sylla de s’attaquer ces derniers  temps au président Alpha Condé l’accusant de bloquer son budget de chef de file de l’opposition risque de lui coûter gros. En tout cas, si l’on se fie à cette déclaration, ce samedi du président de la mouvance présidentielle à Mediaguinee, qui dit ceci: « Croyez-moi, qu’il continuera de rêver encore longtemps, car le moment est venu de se pencher sur l’adoption de la charte des partis politiques pour enfin définir et clarifier le mécanisme de leur  financement que de continuer à accorder la primauté à un individu obsédé par le gain facile. »

Le député a soutenu que si le chef de file de l’opposition s’agite autant, « c’est parce qu’il rêve toujours d’encaisser ce fameux budget du chef de file, qui, d’ailleurs, il faut le rappeler, a été suspendu avant même qu’il ne soit à cette position pour faute de justification des premières allocations.  S’il est vraiment intelligent, il doit s’adresser à l’Assemblée nationale, où la dite loi a été adoptée et d’où il tire sa légitimité, que de continuer à se noyer dans des débats stériles, insensés, et ridicules. »

Avant  de se demander quand est-ce qu’un  ‘’prédateur’’ peut s’ériger en saint. «  La clémence et l’indulgence du peuple de Guinée lui permettent de se recycler et lui accorder  enfin un temps d’écoute. », indique-t-il.  

Abordant la question relative au budget du chef de file de l’opposition, l’honorable Aly Kaba a dit ceci: « Croyez-moi, qu’il continuera à rêver encore longtemps, car le moment est venu de se pencher sur l’adoption de la charte des partis politiques pour enfin définir et clarifier le mécanisme de leur  financement que de continuer d’accorder la primauté à un individu obsédé par le gain facile. »  

C’est pourquoi,  dira-t-il, « malgré sa tentative de maquiller ses idées, il n’arrive point  à oublier le démon argent. Mais quand moi j’ai possédé l’argent il y a 40 ans, je ne me bats pas pour un budget sous séquestre comme si c’était un héritage à recouvrer à tout prix. El Hadj Mamadou Sylla doit retenir que le rôle de chef de file ne se résume pas à la réclamation de subvention ». 

Elisa Camara 

+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.