Camp Koundara : Dadis retrace son parcours après la tentative d’assassinat contre sa personne

Alors que de nombreux Guinéens pensaient qu’il était « inconscient » lorsqu’il a été transporté d’urgence au Maroc pour des soins après la tentative d’assassinat perpétrée contre sa personne par son ancien aide de camp Aboubacar Toumba Diakité, Moussa Dadis Camara a soutenu le contraire à la barre, ce lundi 9 janvier.

Répondant à une question d’un avocat de la partie civile sur les évènements du 03 décembre 2009, au camp Koundara [actuel camp Joseph « Makambo » Loua] où son aide de camp avait tiré sur lui, l’ex-président de la transition explique : « Quand je suis venu au camp [Almamy] Samory après quelques soins, l’hélico est venu me chercher pour la base militaire. Après, on a pris la direction du camp Alpha Yaya. Quand nous sommes venus au camp Alpha Yaya, je n’ai fait que saluer les gens et puis je suis rentré. C’est plus tard qu’on a fait le scanner pour parler de mon évacuation », a révélé Moussa Dadis Camara.

Plus loin, il admet que c’est au Burkina Faso qu’il a appris la mort de son chauffeur Sankara, de Joseph Makambo et tant d’autres.

Elisa Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.