Affaire commissariat de Cosa : ‘’jamais été associé à cette marche parce que je n’étais pas à Conakry’’ (Ibrahima Sory Diallo, BOC)

Print Friendly, PDF & Email

Convoqué avec d’autres leaders de l’opposition républicaine dont Makanéra Kaké le 03 mai prochain au tribunal de Dixinn dans l’affaire de destruction du commissariat de Cosa, le président du Bloc de l’opposition constructive (BOC), Ibrahima Sory Diallo a confié jeudi à Mediaguinee ne pas comprendre comment son nom a pu figurer sur cette plainte “alors que je n’ai pas été associé à cette marche”.

” Les autorités ne s’intéressent pas au cas des morts dans les manifestations, mais on s’intéresse aux destructions des biens. Je ne suis pas contre mais il faut le rappeler qu’on ne peut pas nous intimider dans la mesure où moi personnellement je ne me reproche de rien. Je n’ai jamais été associé à cette marche déjà parce que j’étais à N’zerekoré  depuis le 20 mars et la marche a eu lieu le 22 mars“, a expliqué le président du BOC.

« Je me demande encore comment mon nom peut figurer  dans une commission d’organisation d’une marche », a déploré M. Diallo ‘’alors que je ne suis même pas à Conakry et je ne suis même pas membre. C’est une façon d’effrayer ou de faire une chasse aux leaders, ce qu’on ne va pas accepter“.

Plus loin, il a indiqué: “nous ne nous reprochons de rien, on ne nous a pas pris entrain de détruire des biens. Et ils devaient rechercher les coupables  parce qu’on parle de l’organisation d’un comité, ils n’ont  qu’à chercher à savoir quels sont les membres de ce comité d’organisation-là, en ce moment on peut bien discuter avec eux. Mais, on ne peut pas prendre des partis politiques  de l’opposition  républicaine dire que ce sont eux qui sont membres du comité d’organisation pendant que dans un comité d’organisation, il y a le président et les autres membres”.

Elisa Camara  

+224 654 95 73 22

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.