Affaire de doctorat de l’ex-recteur de l’université de Kindia : Deen Souaré interdit d’accès au tribunal

Print Friendly, PDF & Email

L’ancien étudiant de l’université de Kindia, Aboubacar Deen Souaré, qui a porté plainte contre l’ex-recteur de l’université de Kindia, Jacques Kourouma, pour usurpation de titre, est interdit d’accès au Tribunal de première instance de Kindia. C’est une décision prise par le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Kindia. Pour Amadou Diallo, le dossier d’Aboubacar Deen Souaré ne peut être jugé à Kindia pendant qu’il a fait appel à la cour d’appel de Conakry.  

C’est ce vendredi 11 décembre 2020 que ce dossier a refait surface lorsque, Aboubacar Deen Souaré, cet ancien étudiant de l’université de Kindia, a été empêché d’avoir accès au tribunal de première instance de Kindia. Selon cet historien, il aurait reçu des coups de la part des forces de l’ordre. «  Par rapport à cette attitude des forces de l’ordre, je ne vais pas leur en vouloir parce que ce sont les instructions données par le procureur du Tribunal. Si un magistrat refuse une plainte venant d’un citoyen libre, c’est un délit de justice. Je voudrais que la justice soit rendue par rapport à ce fait. Il ne peut pas m’interdire de venir au tribunal de première instance en donnant des instructions aux militaires de me barrer la route.  C’est la troisième  fois. Et aujourd’hui, j’ai une audience civile. Comment il peut m’interdire de rentrer au tribunal ? », s’interroge-t-il.   

Joint au téléphone, le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Kindia, a confirmé cette décision de ne plus voir Aboubacar Deen Souaré dans l’enceinte du TPI de Kindia. «  On ne peut pas juger cette affaire ici pendant qu’il a fait appel à la cour d’appel de Conakry. C’est la seule raison que je l’ai renvoyé du tribunal. En plus, c’est parce qu’il est en train de venir provoquer tout le monde au tribunal alors que son dossier n’est plus au TPI de Kindia. C’est l’avocat général de la cour d’appel de Conakry, Gnakoro Camara, qui a son dossier. Pourquoi il vient nous emmerder ici », a expliqué Amadou Diallo. 

Pour sa part, Aboubacar Deen Souaré parle de deux dossiers. Pour lui, le procureur Amadou Diallo serait en train de piétiner celui qui est à Kindia. « Il y a deux dossiers. Le dossier qui est parti à Conakry, ça c’est ma plainte pour faux et usage de faux et usurpation de titre. Maintenant celui qui est là, ça c’est par rapport aux réparations des dommages causés à mon égard. Et c’est ça que le procureur est en train de piétiner. Voilà pourquoi nous sommes en mal », ajoute-t-il

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.