Affaire diamant de 46 millions € : l’avocat de Marie-Madeleine Dioubaté entre explications et menaces…

Print Friendly, PDF & Email

Suite à l’audience publique de l’affaire de diamant d’une valeur de 46 millions d’euros largement relayée par des médias guinéens –dont Mediaguinee-, l’avocat de Marie-Madeleine Dioubaté a brisé le silence dans un communiqué dont copie a été transmise à notre rédaction. L’avocat Yaël Scemama assure que sa cliente ne connaît pas la plaignante Diéinabou Diallo et informe les journalistes que Marie-Madeleine « se réserve le droit d’introduire toute action qu’elle jugera nécessaire pour faire cesser le trouble considérable que lui cause la diffusion de ces propos et demander réparation de son préjudice ». Communiqué… 

« Mme Marie-Madeleine DIOUBATE, dont je suis le conseil, fait l’objet depuis une semaine de propos diffamatoires réitérés, relayés notamment par votre site d’informations. Elle est ainsi accusée d’avoir, avec des complices, détourné un diamant d’une valeur de 46 millions de dollars au préjudice d’une certaine Mme Djéinabou Diallo qu’elle ne connait pas.

Vous ne pouvez ignorer que ma cliente a porté plainte pour les faits d’escroquerie et de vols dont elle a fait l’objet et qu’une instruction est actuellement en cours à Paris.

La justice guinéenne devra s’intéresser à ses détracteurs, qui semblent œuvrer pour l’intimider et tenter d’empêcher son retour en Guinée. 

Mme DIOUBATE s’étonne d’ailleurs que la justice guinéenne n’ait pas pris la peine de se rapprocher de la justice française ; elle l’invite dès lors à le faire sans délai et je me tiens à sa disposition pour faciliter le lien.

Je vous invite à prendre toutes les précautions utiles qui vous incombent en tant que journalistes, vous informant que ma cliente se réserve le droit d’introduire toute action qu’elle jugera nécessaire pour faire cesser le trouble considérable que lui cause la diffusion de ces propos et demander réparation de son préjudice ».  

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma considération.

________________________________

Yaël Scemama

Avocate à la Cour

175, boulevard Malesherbes

75017 Paris

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.